La Galerie Valérie Bach présente la première exposition personnelle de l’artiste anglais Douglas White

 

Douglas White est né en 1977 au Royaume-Uni et il est diplômé de la Ruskin School of Drawing and Fine Art (2000) et du Royal College of Art de Londres (2005). Son travail a été exposé au Royaume-Uni mais aussi en Europe, aux Etats-Unis et en Amérique du Sud. Ses œuvres font partie de nombreuses collections : David Roberts Art Foundation, Saatchi Collection, Frank Cohen, Cass Sculpture Foundation pour n’en citer que quelques-unes.

Connu pour son utilisation évocatrice d’objets et matériaux trouvés, il collecte les détritus de notre société pour les transformer, de manière compulsive, en de singulières sculptures, souvent monumentales. Poussé par une fascination pour les matériaux mis au rebut ou laissés-pour-compte et une faculté à « trouver quelque chose de magique dans le quotidien », sa pratique est intuitive ; il assemble des éléments aussi divers que des pneus de camions éclatés ou des cactus à moitié désintégrés. Les matériaux subissent souvent des transformations extrêmes, révélant des surfaces et structures inattendues.

Cette exposition intitulée « Portraits of my Father as a Horseshoe Bat » rassemble plusieurs séries : notamment des chauves-souris reconstituées à partir de peaux de bananes séchées et fausses fourrures, fruit d’une réflexion intime et personnelle de l’artiste sur le deuil. Un bœuf émerge d’un amoncellement de morceaux de cactus, des chouettes apparaissent sur la surface d’un caisson lumineux, des poulpes laissent leur empreinte sur du papier buvard. Tel un alchimiste, l’artiste transforme les objets trouvés pour leur donner une nouvelle forme, leur insuffler une nouvelle vie et le spectateur ne peut que s’émerveiller de son ingéniosité. (Photo : ©Douglas White-OWL2.2017- Duratrans Transparency on LED light box-110x80x10 cm)

« Portraits of my Father as a Horseshoe Bat » de Douglas White, du 16 juin au 20 juillet, rue Veydt, 15 à Saint-Gilles. Renseignements : téléphone : 02/ 533 03 90 et www.galerievaleriebach.com

Votre avis nous intéresse!

Avis