La fête des « paires », c’est le confort quotidien

Le caleçon belge, confortable et élégant,
une référence pour célébrer les papas

McAlson : rendre les hommes joyeux sous leur pantalon

Fête des pères oblige, le dimanche 11 juin prochain, des milliers de papas se feront servir le petit-déjeuner au lit, offrir un porte-clés avec la photo miniature de leur fière progéniture ou encore un étui à stylos « fait école ». On imagine déjà aussi le nombre de « bon pour…. » qu’ils pourront échanger contre un carwash « maison », la tonte de la pelouse ou d’autres petits « chèques-services » rédigés tendrement par une écriture d’enfant admiratif.
Les épouses et compagnes ne voudront bien-sûr pas être en reste et choyer à leur manière, le « plus grand de leurs enfants » par un abonnement à une revue moto, un after-shave très masculin ou un assortiment de leurs friandises favorites…

La fête des « paires », c’est le confort quotidien

Mais dès le lendemain, des millions de papas reprendront le chemin de la dure réalité du travail et des responsabilités. Alors pour bien démarrer la semaine, il ne faut surtout pas rater un des premiers gestes du matin. Après la douche vivifiante, enfiler un caleçon confortable, aux coloris et aux motifs réjouissants, peut paraître anodin. Pourtant, il s’agit là de se créer des petits moments de bonheur et de bien-être qui permettront de se sentir mieux pour aborder la semaine, la route, les clients, le bureau.

Il y a donc fort à parier que la dernière collection de McAlson sera fortement sollicitée à l’occasion de la prochaine fête des pères. Les multiples nouveaux dessins et coloris, tous imaginés et dessinés par la famille Deren, permettent de garder une touche de légèreté sous le pantalon, même quand ils sont portés sous un costume très classique.

Mais McAlson doit aussi son succès à sa coupe américaine, élégante et impeccable, particulièrement bien adaptée à la morphologie masculine. La spécificité de la marque, c’est la maille invisible, souple et 100 % coton, qui sert de soutient à l’intérieur du caleçon. Cette même coupe permet à chaque caleçon d’adhérer parfaitement aux jambes, ce qui évite d’éprouver cette sensation désagréable du tissu qui remonte dans le pantalon.

De Pierre en fils

Prononcée à l’anglaise, évoquant la virilité écossaise ou irlandaise, McAlson est pourtant bien le fruit d’un clan belge, la famille Deren. Dans les années nonante, le père, Pierre, un professionnel du monde du textile, imagine une nouvelle gamme de caleçons un peu décalés.
La collection connaît très vite un succès retentissant auprès de la clientèle grâce à la qualité et au confort des caleçons. Depuis, Mc Alson présente nonante dessins exclusifs par saison.
La panoplie de rayures, carreaux et motifs est 100% « designed by McAlson ».

Très exactement vingt ans après la création de sa marque dont le succès ne désemplit pas, Pierre s’apprête à passer le flambeau à son Mc (fils en gaélique) Pierre-Henri, qui dirigera la société à l’été prochain. Pour autant, Pierre n’ira pas se reposer en boxer-short sur une plage de sable blanc, mais il se focalisera sur les responsabilités commerciales de la société. Thibaud, son autre fils en charge du développement créatif et Caroline, une de ses trois filles, contribueront à faire prospérer la marque-phare du clan Deren. Aujourd’hui, McAlson est distribué dans 12 pays. On retrouve les collections dans les boutiques de qualité, comme le Bon Marché à Paris, Bouvy à Bruxelles ou Grieder à Zürich, pour n’en citer que quelques unes parmi les 350 enseignes où les McAlson sont présents. Au même prix unitaire de 35€ qu’en boutique, la collection est également disponible sur le webshop.

Avis à celles qui souhaitent rajeunir leur mari et conjoint par une touche joyeuse et qualitative, le prochain cadeau de la fête des pères est tout trouvé. Et si le fiston s’amuse déjà à imiter son paternel, sachez que la gamme McAlson démarre à partir de 2 ans. Pourquoi pas offrir le même caleçon au père et au fils?

Votre avis nous intéresse!

Avis