La Fédération Wallonie-Bruxelles et le Grand-duché de Luxembourg coopèrent en matière médicale



Ce lundi, Rudy Demotte, Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles a signé un accord relatif à la coopération universitaire en formation médicale avec Marc Hansen, Ministre délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche et Ministre du logement du grand-duché de Luxembourg.
Les deux hommes ont signé un projet d’accord de coopération qui permettra de pérenniser l’accueil au Luxembourg d’étudiants stagiaires et médecins en voie de spécialisation en provenance des universités de la Communauté française de Belgique et de veiller à la bonne intégration des étudiants diplômés de première année en science médicale de l’Université de Luxembourg dans le système d’enseignement de la Communauté française.
« La formation d’une partie non négligeable de nos médecins et étudiants se verra renforcer grâce à cet accord. En formalisant une pratique mutuellement bénéfique en matière médicale, il relance une dynamique dans nos relations bilatérales », se réjouit Rudy Demotte.
« Afin de formaliser cette coopération, un groupe de travail a été mis sur pied le 10 septembre 2015, lors de ma rencontre avec le Premier ministre du grand-duché de Luxembourg, Monsieur Xavier Bettel », se souvient le Ministre-Président. « Les différentes mesures décrétales prises ces dernières années dans l’enseignement supérieur et les différents échanges qui ont eu lieu entre les autorités compétentes du Royaume de Belgique et du Grand-duché de Luxembourg ont nourris les travaux de ce groupe de travail dont le résultat est ce projet d’accord de coopération. »
Concrètement, cet accord a pour objet de permettre à 15 étudiants de l’Université de Luxembourg ayant réussi la première année du Bachelor en sciences de la vie-filière médecine de l’Université de Luxembourg, de poursuivre leurs études dans une université de la Communauté française. Ce régime dérogatoire est accordé à ces étudiants luxembourgeois étant entendu que l’Université de Luxembourg n’est pas une université complète et, par conséquent, ne propose aucun programme de second cycle en sciences médicales.
Deux éléments importants ont été mis en place afin de s’assurer de la bonne intégration des étudiants luxembourgeois dans les universités belges.
Tout d’abord, une Commission paritaire composée de représentants de l’Université du Luxembourg et du Collège des Doyens des Facultés de Médecine des Universités de la Communauté Française de Belgique aura pour objet principal de garantir que les étudiants ont acquis des connaissances reconnues équivalentes à celles mentionnées dans le Décret paysage.
Ensuite, les Ministres ayant pour attribution l’enseignement supérieur pour chacune des Parties se rencontreront à intervalles réguliers et au moins tous les 3 ans, ou à la demande d’une des Parties, pour évaluer la coopération en matière d’enseignement supérieur entre les deux Parties et définir, le cas échéant, de nouvelles orientations.
Maintenant que l’accord a été signé, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles devra le ratifier.

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article