La Belgique promet de soutenir les îles Fidji dans la préparation de la conférence sur le climat COP23



La Belgique promet de soutenir les îles Fidji dans la préparation de la conférence sur le climat COP23
Le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au Développement Alexander De Croo a décidé de soutenir les îles Fidji, organisateurs de la COP23, et de libérer 100.000 euros à cet effet. Ce petit État insulaire présidera cette année à Bonn la 23e conférence sur le climat qui sera axée sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Cette décision s’inscrit dans la stratégie globale belge de soutien à la politique climatique internationale et de coopération renforcée avec les petits États insulaires.

Les îles Fidji entendent entretenir la dynamique politique autour de l’Accord de Paris lors de la présidence de la COP23 et avancer au maximum dans l’élaboration de règles pratiques nécessaires pour exécuter l’Accord de Paris dans son intégralité. Par ailleurs, l’État insulaire met clairement en exergue l’amélioration de la résistance aux changements climatiques, ainsi qu’une coopération plus poussée avec le secteur privé et la société civile pour conforter l’assise de la politique climatique.

C’est la première fois qu’un petit État insulaire se voit confier la responsabilité des négociations climatiques pendant un an. Lourdement touchées par le cyclone Winston début 2016, les îles Fidji ont dû elles-mêmes affronter les conséquences des changements climatiques.

Le gouvernement des îles Fidji a demandé, voici quelques mois, à la Belgique d’apporter sa collaboration en perspective de la COP23. Le ministre De Croo a accepté et décidé de soutenir financièrement la préparation de la conférence. “Les négociations climatiques sont toujours un processus particulièrement complexe. J’ai beaucoup de respect pour l’engagement d’un petit État insulaire comme celui des îles Fidji à assurer la présidence de la conférence sur le climat. La Belgique compte bien soutenir l’organisateur de la COP23 pour que l’on puisse mettre en œuvre rapidement l’Accord de Paris. L’action climatique est cruciale si nous voulons atteindre d’ici l’horizon 2030 les Objectifs de Développement durable, protéger notre planète et éradiquer l’extrême pauvreté”, a déclaré Alexander De Croo.

Coopération avec les petits États insulaires
L’engagement de notre pays s’inscrit dans un ensemble d’initiatives que les autorités belges ont pris récemment en matière de politique climatique internationale et de renforcement de la coopération avec les petits États insulaires. Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a initié en mars un workshop sur la protection des océans pour les petits États insulaires. La semaine prochaine, le ministre Reynders plaidera lors de la Conférence des Nations unies sur les océans à New York en faveur d’une intégration accrue de la politique en matière de climat et de sécurité pour une meilleure prévention des conflits.

“Le week-end dernier, plusieurs leaders européens ont clairement exprimé l’importance qu’ils attachaient à l’Accord de Paris. Cette décision de soutenir la COP23 matérialise un engagement politique clair de la Belgique envers l’Accord de Paris et l’importance de poursuivre notre action dans le domaine du climat”, ont conclu Alexander De Croo et Didier Reynders.

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article