Jessica Lajard chez Irène Laub Gallery

EXPOSITION

C’est dans l’instant, dans l’immédiat de la perception que les œuvres de Jessica Lajard se livrent. Des images qui percutent la rétine et happent l’œil distrait pour d’abord le séduire et enfin le retenir. Ce qui de prime abord attire l’attention dans les céramiques et les installations mixtes de Jessica Lajard, c’est le goût pour la matière et les couleurs. La lecture est ensuite complétée par des références puisées dans l’ordinaire ou dans les anecdotes de son propre quotidien. Elle les détourne avec un humour déstabilisant, parfois acide, à l’instar de « The Seven Smokers ». Un ensemble de vases en porcelaine de Jingdezhen surmontés à leur extrémité de bouches enserrant des cigarettes qui se consument. Les motifs ornant ces vases font aussi directement écho aux volutes du tabac.
Sa pratique fonctionne comme un rébus dont la compréhension du tout reposerait sur chaque élément et chaque élément modifierait la lecture du tout. Des combinaisons aux pouvoirs évocateurs qui dans « Eye Candy » nous propose une vision résolument érotique de la crème chantilly et de l’emboitement de formes en positifs et négatifs. Tandis que « Hangover » se veut traduction visuelle et littérale, avec ses restes de soirée qui pendent par-dessus (hang over) une chaise longue. Et comme le souligne Jean de Loisy, le directeur du Palais de Tokyo, Jessica Lajard « organise toujours savamment l’inconfort de nos perceptions avec un langage qui parait si quotidien qu’on ne devine pas tout de suite qu’il s’agit d’une contestation de l’idée générale d’esthétique.» (Photo : ©Irène Laub Gallery)
« Tempted to touch », une exposition d’œuvres de Jessica Lajard chez Irène Laub Gallery, jusqu’au 4 mars, rue de l’Abbaye 8B à Ixelles. Renseignements :
www.irenelaubgallery.com

Votre avis nous intéresse!

Avis