Introspection : Gilbert Swimberghe & Marcase

URL

Email

Exposition du 2 juin au 8 juillet 2017.
La Galerie est ouverte du mercredi au samedi de 14 à 18 h.

Gilbert SWIMBERGHE formula une oeuvre qui, à l’instar de ses contemporains Van Severen et Decock, évolua vers un serein dépouillement de la forme et de la couleur. D’abord fondée sur le gris, sa monochromie aux touches picturales discrètes s’est ensuite affirmée dans les bleus, laissant deviner au regard quelques formes géométriques fondamentales comme le triangle et le losange : oeuvres toute de sérénité qui constituent par le contemplateur des espaces de rêverie métaphysique.

L’oeuvre de MARCASE naît d’une confrontation entre nature et culture. La part d’intériorisation et de réflection mentale qu’il évouqe par cette antinomie se vérifiait déjà dans ses paysages des années 70. L’artiste cherche, au-delà des apparences qu’il suspecte d’illusion, des motifs et de structures issus de visions intérieures, de nature plus abstraite. L’artiste a tendu ensuite vers plus de minimalisme, recourant à des plages de couleurs uniformes, admirablement orchestrées dans leurs tonalités, sur lesquelles se posent à loccasion l’une ou l’autre forme géométrique élémentaire ou quelque signe d’une élégance calligraphique tout orientale. Comme on l’a dit de l’oeuvre de Mark Rothko ou de Barnett Newman, la peinture de Marcase s’accorde au climat d’une rêverie taoïste.

Votre avis nous intéresse!

Avis