#Huiled’olive : Huile d’olive : le miracle #méditerranéen



Huile d’olive : le miracle méditerranéen

Les graisses sont très controversées : huiles végétales, graisses animales, saturées, mono-insaturées, polyinsaturées… Certains disent qu’elles sont mauvaises, d’autres disent qu’elles sont bonnes. Il est parfois difficile de trancher.

Mais s’il y a une huile qui met tout le monde d’accord, c’est l’huile d’olive !

L’huile d’olive est le socle de la diète méditerranéenne. C’est la « bonne graisse » par excellence. Celle que consomment les populations qui connaissent le moins les maladies.

D’ailleurs, l’huile d’olive a fait l’objet de nombreuses études. Il apparaît clairement que ses acides gras et antioxydants ont un puissant effet sur la santé. Notamment pour réduire le risque de maladies du cœur.
Où se trouve l’huile dans les olives ?
La plupart des huiles végétales sont extraites des pépins (ou noyaux). C’est le cas de l’huile de pépin de raisin, de pépin de courge, de tournesol, d’arachide, etc.

Mais l’huile d’olive est essentiellement contenue dans la chair (à l’intérieur de ses cellules).
Comment fabrique-t-on l’huile d’olive ?
Les olives sont d’abord broyées (triturées) par une meule de granit – selon une méthode ancestrale.

La purée qui en sort est ensuite pressée. Il en ressort de l’huile et de l’eau (naturellement contenues dans l’olive). La différence de densité fait que l’huile finit par flotter sur l’eau, ce qui permet de la récupérer facilement.

Il faut 4 kilos d’olives pour obtenir 1 litre d’huile.

Et malgré tout, cette méthode ne permet d’extraire que 85 % de l’huile contenue dans l’olive [1].
Pourquoi précise-t-on « pression à froid » ?
On précise souvent que l’huile d’olive traditionnelle est obtenue en pressant des olives à froid. Comme le broyage et le pressage dégagent de la chaleur (à cause des frottements), la température de l’huile est toujours supérieure à la température ambiante.

Néanmoins, pour accélérer la production, on peut broyer plus vite et presser plus fort. Mais l’huile deviendra si chaude qu’elle commencera à perdre ses propriétés. La température à ne pas dépasser pour obtenir le label « pression à froid » est 27°C.
Attention aux arnaques
Pour augmenter le rendement, certains producteurs n’hésitent pas à extraire l’huile à coup de produits chimiques.

D’autres diluent la bonne huile dans des huiles pas chères pour produire plus de bouteilles.

C’est pourquoi il faut acheter le bon type d’huile d’olive.

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article