Horizon scanning



Horizon scanning
Nouvelle étape dans la collaboration
internationale concernant les médicaments

La Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg et l’Autriche lancent aujourd’hui, mardi 27 juin 2017, un projet conjoint concernant l’horizon scanning dans le secteur des médicaments. En identifiant les innovations pharmaceutiques potentiellement considérables avant leur arrivée sur le marché, les quatre pays souhaitent arriver à une meilleure anticipation, plus précoce, de leur politique.

La ministre des Affaires sociales et de la Santé Publique Maggie De Block: « Au mieux nous sommes préparés à l’arrivée de nouveaux traitements importants qui sont en train d’émerger, au plus vite nous pourrons les mettre à disposition de nos patients une fois qu’ils seront sur le marché. Dans un secteur particulièrement international comme celui de l’industrie pharmaceutique, il est important que nous collaborions. C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui avec la Collaboration BeNeLuxA le ‘Système d’Horizon Scanning’, et nous invitons d’emblée les autres pays membres de l’Union Européenne à s’associer à notre initiative. »

Les quatre pays de la Collaboration BeNeLuxA mettront en place ensemble une base de données centrale dans laquelle ils rassembleront des informations concernant tous les nouveaux médicaments ou tous les médicaments en développement. Les décideurs politiques des différents pays pourront utiliser cette base de données afin d’identifier des défis futurs, de définir des priorités, d’anticiper des opportunités, etc. Avec l’aide de ces informations, ils pourront prendre des décisions mieux informées, dans l’intérêt du patient.

Lors du lancement de l’initiative, la Collaboration BeNeLuxA a également invité les autres pays européens à s’y associer. Ils peuvent avoir des besoins et des priorités différents en matière de soins de santé et leur modèles de soins peuvent différer, mais l’ “horizon pharmaceutique” auquel nous sommes confrontés dans tous les pays est identique. Il est donc logique et efficace de mettre en place une seule base de donnée centrale à la place de plusieurs bases de données nationales.


Etude KCE
Fin 2015 la Collaboration BeNeLux (l’Autriche a rejoint la Collaboration plus tard, voir encadré) a donné pour mission au Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) d’identifier la manière dont une collaboration internationale dans le domaine de l’horizon scanning pourrait être organisée au mieux. L’étude, présentée en avril 2017, a livré les principes d’un système internationalement partagé d’“horizon scanning”. Le rapport peut compter sur un large soutien, entre autres de l’OCDE, de l’Organisation mondiale de la Santé et d’ EUnetHTA, le réseau européen pour l’ Health Technology Assessment.

Les développements dans le secteur pharmaceutique peuvent avoir un impact énorme sur la politique en matière de soins de santé d’un pays, par exemple parce qu’ils apportent une réponse à un problème de santé ayant un impact important sur la société et/ou parce qu’ils coûtent cher et peuvent donc mettre sous pression le budget des soins de santé d’un pays. En scrutant l’ « horizon » de façon proactive et systématique – horizon scanning – les autorités peuvent mieux se préparer à l’avenir et adapter plus vite leur politique, dans l’intérêt du patient. Elles peuvent aussi mieux budgéter les dépenses futures.

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article