Homoparentalités ASBL

Homoparentalités ASBL, l’association belge des parents homosexuel-le-s, constate la stagnation du dossier législatif sur la gestation pour autrui en Belgique alors que pour la troisième année consécutive, l’organisation « Men Having Babies », supportée par un nombre croissant d’associations homoparentales européennes organise à Bruxelles une conférence autour de l’homoparentalité masculine et de la GPA.

C’est presque devenu une tradition de la rentrée : Les 23 et 24 septembreprochains, Men Having Babies, une organisation américaine promouvant l’accès à la paternité pour les homosexuels tiendra sa troisième conférence et exposition européenne à Bruxelles. Cette année encore, il y sera principalement question de GPA (Gestation Pour Autrui) et le public sera dans sa majeure partie composé d’homosexuels masculins souhaitant devenir parents. Notre association, Homoparentalités ASBL, sans réellement appeler de ses vœux la tenue de tels évènements, souhaite néanmoins y participer afin d’y accompagner les participants belges. Par ailleurs, l’association déplore l’absence dans notre pays d’une législation claire sur la question de la GPA. Homoparentalités ASBL tient aussi à continuer d’attirer l’attention sur les principes éthiques entourant cette procédure de procréation médicalement assistée encore parfois controversée.

Bruxelles, le 13 septembre 2017 : La première édition de la conférence de « Men Having Babies » (MHB) à Bruxelles en 2015 avait pris le public, le monde politique et la presse par surprise et la tenue de l’évènement avait suscité des réactions parfois injustement violentes. Le milieu associatif LGBTQI, lui-même pris au dépourvu et pas nécessairement unanime sur la question de la gestation pour autrui était pour sa part resté très distant de l’évènement. En 2016, la démarche fut heureusement mieux comprise et les commentaires plus nuancés. Comme beaucoup, Homoparentalités asbl ne peut être tout à fait à l’aise avec le format même de l’évènement qui se finance largement en invitant des entreprises prestataires de services américaines ou canadiennes. Leur mise en contact directe avec le nombre croissant de participants attirés par l’évènement a en effet un accent commercial qui peut déranger de ce côté-ci de l’Atlantique, dès lors qu’il s’agit de proposer des services à caractère social ou médical. Ceci ne permet cependant pas d’ignorer qu’une association telle que « Men Having Babies » apporte des informations, des conseils et même dans certains cas une assistance financière à des hommes gays cherchant à devenir parents. Aucune structure en Belgique ou en Europe n’est à notre connaissance à même d’aider ou d’orienter de façon aussi concrète ou exhaustive.
« Nous ne cherchons nullement à promouvoir la conférence de MHB ou la gestation pour autrui mais nous devons toutefois reconnaitre que tant le public ciblé par cet évènement que sa finalité sont au cœur de l’objet social d’une association comme la nôtre » admet Didier Disenhaus, président de l’association.
« La gestation pour autrui est une des voies empruntées par les homosexuels masculins pour accéder à la parentalité. Bien que très marginalement possible en Belgique, la pratique ne dispose toujours pas d’un cadre légal spécifique » poursuit Didier « Notre association plaide pour une alternative locale et plausible aux pratiques commerciales proposées par les agences américaines. Il s’agirait de parcours de GPA non seulement guidés par des principes éthiques solides mais aussi encadrés par la loi et dans lesquels aucune des parties impliquées ne conditionnent leur participation à la réalisation d’un profit »
Aux agences présentes à la conférence de « Men Having Babies, l’association homoparentale souhaiterait voir se substituer des organismes sans but lucratif dédiés à l’encadrement et au soutien de tous les acteurs liés au projet parental. Ces organismes subventionnés par les pouvoir publics travailleraient en étroite collaboration avec les comités interdisciplinaires des centres de Procréation Médicalement Assistée agréés, qui pratiquent déjà avec succès la GPA en Belgique depuis parfois plus de vingt ans.
« Dès qu’il est question de GPA en Belgique, on évoque et déplore le vide juridique qui prévaut dans notre pays. Or nous ne pouvons que constater que ce dossier n’évolue plus malgré le travail remarquable fourni par le Sénat de Belgique en 2014, qui avait pourtant permis de faire le point sur la question et de positionner les différentes forces politiques sur ce dossier » déplore encore Didier.
« Cette situation floue peut encourager des personnes à entreprendre des démarches à haut risque pour toutes les parties concernées » regrette Benjamin Goes, lui aussi administrateur de l’ASBL.
Homoparentalités ASBL prendra part à la conférence de « Men Having Babies » aux côtés d’autres associations homoparentales européennes dans le cadre des débats éthiques et légaux entourant la pratique de la GPA.
« Nous serons surtout présents pour informer les participants belges des différentes alternatives existantes pour mener à la parentalité LGBT dans notre pays – adoption, coparentalité, GPA, familles d’accueil. L’association sera également à leur disposition pour les renseigner sur les évolutions légales possibles, partager des expériences et bien sûr aussi parler du modèle très américain qui y sera présenté » conclut Didier.

Pour plus de détails sur la position de l’asbl Homoparentalités sur la GPA n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au +32 476 783 997 (Didier Disenhaus) ou au +32 494 927 011(Benjamin Goes) ou par mail à info@homoparentalites.be
Un document détaillant le travail de l’association sur le thème de la GPA, le texte de la proposition de loi de 2013 et nos positions actuelles sont disponibles sur www.homoparentalites.be

Votre avis nous intéresse!

Avis