#FREE ASHRAF ÉCRIRE EN TEMPS DE GUERRE ET SOUS LA DICTATURE

Mercredi 16.11.2016 – 20:00 – Studio

Chaque année, de nombreux écrivains sont assassinés, emprisonnés ou réduits au silence par des régimes dictatoriaux. L’un d’entre eux est le poète palestino-saoudien Ashraf Fayadh. En 2015, il a été condamné à mort pour avoir écrit de la « poésie blasphématoire ». Les protestations internationales ont permis de réduire la peine de mort à huit années d’emprisonnement et à 16 fois 50 coups de fouet. 16×50 est le titre d’un recueil écrit par des poètes belges en guise de soutien à Fayadh.
Après la présentation de ce livre, un débat suivra sur le thème de l’écriture en temps de guerre et de dictature. Le célèbre écrivain irakien Ali Bader tiendra un plaidoyer pour une révolution culturelle dans le monde arabe. Sulaiman Addonia, écrivain érythréen ayant grandi en Arabie saoudite et vivant aujourd’hui à Bruxelles, réagit.
INFORMATIONS PRATIQUES
Date
Mercredi 16.11.2016 – 20:00

Lieu
Studio
Rue Ravenstein 23
1000 BRUXELLES

Tarifs
€ 7 – 5

Langue
Néerlandais, Français, Anglais

Coproduction : PEN Vlaanderen, Pen Francophone de Belgique
Partenaire : hartbovenhard

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article