« Foire du Livre de Bruxelles », à « Tour-et-Taxis », du 09 au 13 Mars

Diversité, mixité et transmission se doivent de (ré)enchanter le monde, tel est le message que nous envoie la « Foire du Livre » de Bruxelles, via le Président de son Conseil d’AdministrationHervé Gérard.

Le laboratoire expérimental de la BD (c) « Le Soir »

Dans cet esprit, un grande nouveauté, le « Palais des Imaginaires », remplace la « Comix Factory », avec un même but, faire la fête à la bande dessinée, en lui offrant un laboratoire expérimental l’associant aux technologies les plus récentes et aux autres modes d’expressions oniriques tels que la musique, le théâtre et les arts plastiques.

(c) Tardi-« Casterman »

En BD toujours, aux côtés de « Dargaud », « Dupuis », « Lombard », …, un grand retour, celui des Editions « Casterman », qui viennent de publier l’ouvrage colorisé de « Tintin au Pays des Soviets », et qui accueilleront, cette année, Jacques Tardi, à l’occasion de la sortie récente de son album: « Le dernier Assaut », accompagné d’un cd reprenant des chansons de Dominique Grange.

Après l’importante exposition qui lui fut consacrée, en 2014, à « Bozar », nous retrouvons, ici, la passion de l’auteur pour l’histoire de la « grande guerre », relatant toute son horreur, avec ses dessins qui parlent d’eux-mêmes et ses textes toujours aussi crus, tel celui-ci: « C’était dans la puanteur d’une monstrueuse décharge d’ordures au milieu des quartiers de viande humaine en décomposition et de débris d’acier que progressait maintenant le brancardier Mathurin ».

(c) « Tourisme Montréal »

Mais venons en à un sujet plus souriant, avec l’invité d’honneur, la Ville de Montréal, qui, fêtant, cette année ses 375 ans, délègue à Bruxelles nombre de ses auteurs et d’autres venus de tout le Québec, symboles par excellence de la diversité et de l’effervescence littéraire québécoise … Et surtout, si nous nous adressons à un éditeur ou à un auteur ne demandons pas de recevoir une « newsletter », mais bien une « infolettre »! …

Notons, parmi les nombreuses conférences programmées: « Littérature canadienne, littérature d’accueil », le jeudi 09, à 17h, dans l’espace intitulé « Place de l’Europe ». En ce même lieu, le vendredi 10, à 12h: « Rencontre avec des Illustrateurs québécois », dont Maxime Cyr, pour « Les Dragouilles ». Samedi 11, à 13h: « Fascination du polar et du roman noir », avec Patrick Senécal, Jacques Pelletier et Richard Ste-Marie. Dimanche 12, à 11h.: « Montréal, lieu romanesque », organisé par « Québec Edition ». Lundi 13, à 11h45: « Bruxelles et Montréal Babel, le Traducteur comme Passeur entre Communautés », avec Danièle Losman (« Centre européen de la Traduction littéraire »), Stéphanie Loriaux (« ULB ») et Lori Saint-Martin (« Université du Québec à Montréal »), un intéressant débat, animé par Christine Defoin, Chargée de Mission à la « Foire du Livre ».

Comme l’écrit le Maire de MontréalDenis Coderre« La créativité des auteurs montréalais permet de faire rayonner Montréal comme métropole culturelle et francophone. Ils écrivent notre histoire, notre réalité, notre diversité avec talent et sensibilité. » …

Arne Quinze pour « Mons 2015 » (c) « Le Figaro »

… Quittons maintenant le Québec, pour un autre temps fort, un autre débat passionnant, au « Théâtre des Mots », le dimanche 12, à 13h, avec Arne Qinze qui nous parlera de sa vision de l’art dans la ville et échangera des propos, probablement politiques, avec Pascal Smet, Ministre régional bruxellois, sur le thème « Art  & Espace Public », Béatrice Delvaux, Editorialiste en Chef au Journal « Le Soir », arbitrant la rencontre.

Autre personnalité invitée cette année, le « boss du thriller »Harlan Coben, à l’attention de tous les lecteurs passionnés de polars, un genre littéraire des plus denses, révélant de véritables talents.

(c) « Amnesty International Belgique »

Au niveau des expositions, avec des photos prises dans des camps de réfugiés, au Liban, en Jordanie, en France et en Belgique, citons « Je suis Humain », réalisée par un collectif belge de photographes, qui s’est associé à « Amnesty International », pour documenter la faculté de résilience de ces hommes, femmes et enfants contraints de fuir les violences et les persécutions, afin d’aller chercher protection, ailleurs. Assurément une expo d’actualité nous présentant ces personnes appelées “réfugiées”, “migrantes” ou “demandeuses d’asile”, qui n’ont eu d’autres choix que celui de rebondir au sein d’une société le plus souvent hostile à leur accueilPuisse cette exposition, comme l’écrit « Amnesty International », « aider à créer des ponts entre le public belge et ces hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, qui vivent ‘chez nous”’et ne sont pas que des victimes, mais surtout des acteurs de leur propre vie… »

La « Fédération Wallonie-Bruxelles », de son côté, nous invite, en famille, à parcourir son expo sur les traces de Thomas Lavachery, un auteur-illustrateur belge, et de ses héros Bjorn le Morphir, Jojo de la Jungle, les Sioux, Ramulf , …, diverses animations étant prévues pour nos jeunes enfants.

Quant au « Cercle de Littérature de Jeunesse de Bruxelles » et « La Maison de la Litterature de Jeunesse ‘Le Wolf’ « , ils nous convient, avec 30 illustrations originales exposées, à une « Petite balade dans la Forêt des Contes », avec trois créatrices belges,  Fanny Dreyer, Françoise Rogier et Thisou Dartois, dont le point commun est de croire aux fées…

Au « Jardin des Gourmandises », à 20h, le vendredi 10, ainsi qu’à 17h, les samedi 11 et dimanche 12, Guénaël Revel et Eric Boschman nous parlerons de « Champagne et porto, des jumeaux séparés la naissance, deux vins différents et, pourtant,… » Quant à Gérald Wathelet, grâce à la « Renaissance du Livre », il nous offrira son « risotto », non sans humour, le vendredi 10, à 19h. De  » L’Eau vive », à Profondeville, le samedi 11, à 11h, un chef doublement étoilé, Pierre Résimont, nous invitera à sa table, pour une rencontre-dégustation, questionné par Anne Masset, journaliste à « La Libre Belgique ». Le dimanche 12, à 16h, l’heure des douceurs, les Editions « Weyrich », quant à elles, nous convierons à rencontrer Julien Bourin, finaliste de l’émission « Le meilleur Pâtissier ».

Amélie Nothomb (c) « Le Soir »

Fidèle à ses habitudes, Amélie Nothomb dédicacera son dernier roman « Riquet à la Houppe », de 14h à 16h, le samedi 11 et le dimanche 12, sur le stand N° 109, de « Dilibel », distributeur, en Belgique, de différents éditeurs, dont « Albin Michel », celui de l’auteure belge, dont voici une des jolies citations« L’art a une tendance naturelle à privilégier l’extraordinaire. »

Eric-Emmanuel Schmitt (c) « RTBF »

« Last but not least », il convient de souligner que, pour la première fois, la Présidence de la « Foire du Livre » a été confiée à un écrivain, le plus belge des auteurs français, Eric-Emmanuel Schmitt, un conteur hors pair, membre de l‘ « Académie Royale de Belgique », qui incarne magnifiquement la thématique 2017, lui qui, ayant fait de l’enfance et de la spiritualité des thèmes récurrents de son œuvre, ne cesse de ré-enchanter la littérature. Parmi les quatre rencontres avec Eric-Emmanuel Schmitt, citons, le dimanche 12, à 15h, au « Studio La Première »: « Un monde en paix, juste une utopie? », un échange de vue, avec le psychothérapeute belge Thomas d’Ansembourg, sur une question philosophique majeure: la paix.

Entrée gratuite à télécharger sur www.flb.be/votre-entree-gratuite. Vestiaire: 2€ par dépôt. Ouverture, sur le site de « Tour-et-Taxis », les jeudi 09, samedi 11 et dimanche 12, de 10h à 19h, le vendredi 10, de 10h à 22h30 et le lundi 13, de 10h à 18h. A noter que deux distributeurs automatiques d’argent sont disponibles, sans aucun frais supplémentaires pour toute transaction.

Yves Calbert.

Photo à le Une: (c) « Foire du Livre de Bruxelles ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article