Flottes des pouvoirs publics bruxellois : 37% des nouveaux véhicules sont électriques

Flottes des pouvoirs publics bruxellois : 37% des nouveaux véhicules sont électriques

La Ministre de l’Environnement, Céline Fremault a présenté ce 18 mai au Gouvernement bruxellois le rapport annuel 2015 sur l’exemplarité en matière de transport dans les pouvoirs publics régionaux. Un des principaux enseignements est l’augmentation positive de l’Ecoscore ( ou score environnemental des véhicules) qui passe de 64 points sur 100 en 2014 à 76 points sur 100 en 2015. Sans oublier que 37% des nouveaux véhicules sont entièrement électriques.
Dans le cadre de l’exécution du Cobrace, le Gouvernement de la Région de Bruxelles Capitale a adopté le 15 mai 2014 un arrêté relatif à l’exemplarité des pouvoirs publics. Cet arrêté fixe les exigences en matière de performances environnementales à prendre en compte lors de l’achat ou du leasing de véhicules pour tous les pouvoirs publics régionaux et locaux tels que les communes, les CPAS et intercommunales de la Région bruxelloise.
Cet arrêté Exemplarité porte sur 72 institutions publiques (19 communes, 19 CPAS, 4 associations CPAS, 3 intercommunales, 18 institutions régionales, 8 cabinets et le parlement de la Région de Bruxelles-Capitale). Chaque année, ces institutions doivent envoyer à Bruxelles Environnement un rapport (pour le 31 janvier au plus tard) comportant la composition de la flotte (au 31 décembre de l’année précédente), la part d’énergie issue de sources renouvelables utilisée par la flotte, une description des critères environnementaux repris dans le cahier des charges ainsi que la part de ces critères dans la procédures d’attribution.
Concernant ce rapport d’évaluation 2015 du parc automobile des pouvoirs publics bruxellois, on apprend qu’il y a un peu moins de 4000 véhicules (moins de 1% du parc automobile bruxellois). Les véhicules légers ont en moyenne 7 ans et se composent de 44% de voitures diesel. On remarque que l’arrêté Exemplarité produit déjà des effets positifs visibles au niveau des nouvelles voitures : l’Ecoscore a augmenté de 12 points en moyenne en comparaison avec 2014, passant à une moyenne de 76/100 (contre 66/100 pour la Région bruxelloise en général). Qui plus est, pas moins de 37% des nouvelles voitures sont entièrement électriques.
Pour rappel, l’Ecoscore est un score environnemental pour les véhicules (www.ecoscore.be) . Autrement dit, ce score donne une indication du caractère écologique global d’un véhicule. Plusieurs impacts sont pris en compte à cet égard: l’effet de serre, la qualité de l’air (impacts sur la santé & impacts sur les écosystèmes) et les nuisances sonores. L’évaluation environnementale appliquée permet de combiner ces différents impacts en un seul indicateur. La méthode utilisée est celle d’une approche well-to-wheel. Cette méthode tient compte aussi bien des émissions liées aux déplacements du véhicule que de celles afférentes à la production et à la distribution du carburant (essence, diesel, LPG, électricité, etc.). L’Ecoscore est exprimé par une valeur comprise entre 0 et 100 : plus le score est élevé, moins le véhicule a d’impact sur l’environnement. Concernant la flotte publique bruxelloise, passer d’un Ecoscore de 64 à 76 sur 100 est donc extrêmement encourageant !
Pour les points moins positifs du rapport d’évaluation, on observe que sur les 155 nouvelles voitures acquises en 2015, 8% roulent au diesel et 12% d’entre elles n’atteignent pas la valeur seuil de l’Ecoscore (71 pour 2015). Concernant les véhicules légers de type utilitaire, 25% roulent au diesel et 35% ne respectent pas la valeur de l’Ecoscore (64 pour 2015). Cela signifie tout de même que 82% des nouvelles voitures et des véhicules légers utilitaires confondus sont conformes aux dispositions de l’arrêté Exemplarité, soit près de 50% de plus qu’en 2014.
« Pour améliorer encore l’exemplarité de nos véhicules, Bruxelles Environnement propose des formations spécifiques pour accompagner les pouvoirs publics dans ce passage à des voitures plus écologique. Sans oublier la mise sur pied d’une centrale de marché pour le leasing de véhicules électriques afin de faciliter l’intégration de ces véhicules dans les flottes des pouvoirs publics bruxellois. » ajoute la Ministre Céline Fremault

Votre avis nous intéresse!

Avis