Faire travailler des intérimaires durant une grève sape le droit de grève

Faire travailler des intérimaires durant une grève sape le droit de grève
L’Open VLD propose de permettre l’occupation d’intérimaires durant une grève. Une telle mesure porte de facto atteinte au droit de grève. Actuellement, l’occupation d’intérimaires est interdite en période de grève, pour éviter que l’employeur ait ainsi la possibilité de briser la grève. Le Syndicat libéral estime que la proposition de l’Open VLD a en outre un effet pervers.
Mario Coppens, Président national de la CGSLB s’explique : « Il est pernicieux de présenter le travail durant une grève comme une idée visant à donner davantage de droits aux intérimaires. En effet, la grève est un moyen de pression ultime des syndicats en vue d’obtenir de meilleures conditions de travail et de rémunération. Comme les travailleurs intérimaires bénéficient des mêmes conditions en vertu de CCT, ce sont aussi leurs intérêts qui sont en jeu lors d’une grève. La proposition des libéraux flamands a pour effet de précariser encore davantage la situation des intérimaires. L’Open VLD ferait mieux de consacrer son énergie à supprimer les contrats journaliers louches et à aider les gens à décrocher un contrat fixe. »

Votre avis nous intéresse!

Avis