En matière de trains, le Benelux doit devenir un seul pays

Le Parlement Benelux a adopté 4 recommandations dans la ville frontalière de Maastricht

Le 24 novembre 2017, le Parlement Benelux a ouvert sa session de deux journées dans la ville frontalière de Maastricht par un débat sur l’Agenda ferroviaire.
À l’issue de la discussion, le Parlement a adopté à l’unanimité une recommandation qui demande l’harmonisation du ticketing et de l’information aux voyageurs. En matière de trains, l’ensemble du Benelux doit devenir un seul pays. Le programme EurekaRail a été cité en exemple à cet égard. Une taskforce doit faire en sorte de mettre concrètement l’idée … sur les rails.
Dans une région aussi densément peuplée que le Benelux, le ‘modal shift’, la combinaison optimale des différents modes de transport, peut apporter sa contribution à la solution des problèmes de congestion du trafic et de pollution atmosphérique. Dans sa recommandation sur la mobilité durable, le Parlement Benelux appelle les gouvernements des trois pays membres à renoncer conjointement en 2030 à toute vente de véhicules neufs alimentés par des carburants fossiles et à mettre en œuvre ensemble un scénario d’extinction pour ces véhicules à partir de 2050. Seul le PVV néerlandais a voté contre.
Lorsqu’un travailleur frontalier âgé belge qui travaille aux Pays-Bas émarge au chômage, il bénéficie en Belgique d’une allocation de chômage jusqu’à l’âge de 65 ans. Mais il ne touche sa pension néerlandaise qu’à partir de 67 ans. En 2016, 2000 personnes ont été confrontées à cette situation. La proposition tendant à instaurer une allocation de transition a soulevé des objections parmi les parlementaires néerlandais du VVD, du CDA et du PVV. Pour bénéficier d’une allocution de chômage néerlandaise, il faut notamment résider aux Pays-bas. Dans sa recommandation, le Parlement Benelux suggère au Comité de ministres d’en tout cas déjà explorer les différentes pistes qui existent. Le PVV néerlandais a malgré tout voté contre.
Enfin, dans le cadre de la crise du Fipronil et des œufs contaminés, le Parlement a adopté une recommandation préconisant l’instauration de systèmes de communication connectés entre eux et l’amélioration de l’information au public. Dans ce domaine aussi, le Benelux peut jouer un rôle de précurseur au sein de l’Union européenne.
Le Parlement Benelux rend des avis en ce qui concerne la coopération transfrontalière aux gouvernements belge, hollandais et luxembourgeois. Il est également le laboratoire pour une intégration européennne plus poussée. Ses 49 membres proviennent des différents parlements du Benelux: 21 belges, 21 hollandais et 7 luxembourgeois. Son président en 2017 et 2018 est le hollandais André Postema (PvdA). Ses réunions plénières ont lieu à la Première Chambre à La Haye, tandis que ses réunions de commission ont lieu au Sénat à Bruxelles.

Votre avis nous intéresse!

Avis