EN MAI 2017, STROKAR MULTIPLIE LES INITIATIVES POUR PROMOUVOIR LE STREET ART.

EN MAI 2017, STROKAR MULTIPLIE LES INITIATIVES POUR PROMOUVOIR LE STREET ART.

STROKAR mettra Bruxelles aux couleurs du street art au printemps 2017 avec l’exposition « Living in the positive » à l’Espace Vanderborght (17 au 26 mai), ainsi que la customisation du JAM Hôtel (20 mai), trois fresques murales dans la ville, un parcours d’artistes dans le quartier Dansaert – Chartreux – Lepage, sans oublier l’ouverture de la galerie STROKAR AllRighT, dès le 21 avril.

Du 17 au 26 mai à l’Espace Vanderborght, l’exposition « Living in the positive » présentera ses nouvelles œuvres collaboratives provenant du regard croisé d’une cinquantaine d’artistes de renommée internationale pour la plupart, dont Kurar, Steve Locatelli, Fred Ebami, David David, Taku Obata, Jean-Luc Moerman, Toxic, Denis Meyers, Nelson Dos Reis, Kashink, Jérôme Mesnager, le collectif FARM PROD, MG La Bomba, HMI CNN, Jonas SUNSET, NOVA DEAD, JM ROBERT, Mute Proheroes, David le Gouar et les Rabelados du Cap Vert.

Le 20 mai 2017, STROKAR et le JAM inaugureront leur projet commun de customisation des espaces publics de l’hôtel, qui sera encore l’occasion de découvrir de nouvelles fresques d’artistes nationaux et internationaux tels que Jaune, Denis Meyers, Novadead, Parole, David David, Bault, Kashink, ou Estelle Stoul.

Le 1er juin, c’est le pionnier new-yorkais du mouvement graffiti COPE2 qui sera l’invité de la galerie AllRighT pour une première expo solo.

Au début de l’été, STROKAR organisera un parcours découverte dans une trentaine de commerces du quartier Dansaert – Chartreux – Lepage, où seront exposées en vitrine des œuvres d’artistes participant à l’expo. De plus, l’association organisera dans les semaines à venir la réalisation de 3 fresques murales monumentales avec des artistes féminines de renommée mondiale dont la célèbre artiste à moustaches Kashink.

Au travers de tous ces projets, STROKAR assurera la promotion d’échanges avec des artistes du continent africain. Le Cap Vert sera d’ailleurs le pays invité de l’édition 2017.
De fin septembre à fin novembre 2017, l’exposition « Living in the positive » sera invitée au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris. A cette occasion, STROKAR mettra à l’honneur une majorité d’artistes belges de la mouvance dans le but de les introduire ou de renforcer leur présence dans la capitale française.

STROKAR – heart stroke (arrêt cardiaque) en verlan et Stroke pour coup de pinceau– est une initiative d’Alexandra Lambert et de Fred Atax. Elle est belge et dirige le MAD Brussels depuis 2011, après avoir développé la promotion de Bruxelles comme capitale de mode et de design depuis une dizaine d’années. Auparavant, elle travaillait dans la lutte contre la pauvreté au niveau du gouvernement fédéral belge. Français vivant à Bruxelles, Fred Atax est comédien, réalisateur et reporter photo. Il s’est investi au cours de ces dernières années dans différentes actions humanitaires après avoir voyagé dans plus de 100 pays. Il a grandi en région parisienne où il a pu assister dans les années 80 à l’émergence du mouvement graffiti. Ils se passionnent tous les deux pour l’expression artistique en milieu urbain. Par le biais des événements qu’elle organise et des artistes qu’elle présente, tant en Belgique qu’à l’étranger, STROKAR – en tant que label – entend promouvoir le « street art » dans une approche interdisciplinaire, y associant la photographie, les arts plastiques, et visuels. Par ailleurs, l’asbl souhaite inscrire son action dans une perspective de coopération au développement, afin de promou¬voir des artistes de pays émergents ne bénéficiant pas des mêmes espaces d’expression.

Votre avis nous intéresse!

Avis