Du 6 au 28 mai : Fiat 500 (Cinquecento) 60 Years

Du 6 au 28 mai : Fiat 500 (Cinquecento) 60 Years
De toutes les voitures italiennes, c’est certainement la Fiat 500 qui en est la plus populaire, voire la plus romantique !
A l’occasion du 60ème anniversaire de cette Cinquecento, une quinzaine d’exemplaires seront mis ‘in the Spotlights’ à Autoworld : de la Fiat 500N de 1958 à la Fiat 500 Savio Albarella Jolly Factory de 1968 en passant par les modèles de Luxe, Giardiniera, Gamine Vignale, Giannini MC, Abarth, CAP Scoioattola 4WD et MiniMaxi. Il y aura aussi quelques Autobianchi (la Furgoncino « Singer » de 1963 et l’Eden Roc Cabrio de 1962). Sous réserve de confirmation, les nouvelles Fiat 500 de 2017.

C’est en effet en 1957 que commença la fabrication de la Fiat Nuova 500, ainsi nommée pour la distinguer de la Fiat 500 de 1936 qui, elle, fut rebaptisée « Topolino ». Inventée par Dante Giacosa, elle fut fabriquée jusqu’en 1975 selon le principe du “tout à l’arrière” qui rendait l’habitacle relativement spacieux en considération à la longueur totale de ce petit véhicule.
Durant près de 20 ans, de nombreux modèles se succédèrent, bien qu’à son lancement en 1957, la Nuova 500 ne connut pas le succès escompté. En 1958, la « Normale » fut une version plus « habillée » de l’ « Economica ». La même année, la « Sport » fit son apparition avec un moteur de 499,5cc et une motorisation de 21,5CV, facilement reconnaissable à sa carrosserie rouge et ses lignes rouges, ainsi qu’à son toit ouvrant en tôle plutôt qu’en plastic ou en toile. Elle fut suivie deux ans plus tard par la version « D » dont la ligne fut couronnée par l’award du « Compasso d’Oro », la plus haute référence italien en matière de design. Avec la « Giardinieri », en 1960, la Fiat500 devient un moyen de transport utilitaire prisé par les boulangers, les légumiers, les petits producteurs qui l’utilisaient pour leurs livraisons. En 1965, ce fut au tour de la « F » de voir le jour avec l’apparition de portières à charnières. Il y eut encore la version « L » de Luxe dès 1968 le « R » (Rinnovata – rénovée) en 1972.
Finalement, en 1974, Fiat lança avec succès, la descendante de la 500 : la 126.
Plus de 3.500.000 Cinquecento’s furent construites entre 1957 et 1975.

Durant toutes ces années, les carrossiers italiens les plus réputés travaillèrent sur l’un ou l’autre modèle et, pour n’en citer que quelques-uns, nommons : Bianchina, Ghia, Lombardi, Moretti, Pininfarina, Siata, Vignale en Zagato, avec des modèles comme la Bianchina ou la Ghia Jolly, la Vignale Gamine ou la Siata Sport Spider 500.

Ces modèles et bien d’autres encore seront à voir durant presque tout le mois de mai à Autoworld.

Votre avis nous intéresse!

Avis