Didier Reynders déplore l’adoption de la nouvelle loi sur les ONG en Egypte

Didier Reynders déplore l’adoption de la nouvelle loi sur les ONG en Egypte
Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders regrette l’adoption de la nouvelle loi, restrictive, sur les ONG en Egypte et le blocage de sites d’information pour « soutien au terrorisme ».

Pour le ministre, la liberté d’expression, la liberté de la presse, ainsi que des organisations de la société civile sans entraves sont des éléments essentiels d’une démocratie prospère. Les défenseurs des droits de l’homme, une société civile active et une presse libre jouent un rôle important dans le développement démocratique et économique d’un pays. C’est aussi bénéfique à la stabilité politique.

Tout comme l’Union européenne, Didier Reynders exhorte l’Egypte à garantir la liberté de la société civile et de la presse, conformément à la Constitution égyptienne et aux obligations de l’Égypte en vertu du droit international, en particulier le Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Votre avis nous intéresse!

Avis