Des taux « choquants » de dioxyde d’azote à Bruxelles



Les concentrations de dioxyde d’azote (NO2) à Bruxelles sont « très préoccupantes », selon des mesures réalisées par ClientEarth, une organisation internationale d’avocats spécialisée dans les affaires environnementales, écrivent Le Soir et De Standaard mardi.

Du 19 février au 20 mars, ClientEarth a réalisé des mesures rue de la Loi, rue Belliard et avenue des Arts. Les valeurs observées (de 69,22 à 99,44 microgrammes par m 3) sont largement supérieures à la limite à ne pas excéder en moyenne annuelle, fixée à 40 microgrammes depuis 2010. Des tests ont également été réalisés avenue de la Couronne, où une station officielle de mesure est installée. Les concentrations mesurées y étaient moindres (43,09, 41,61 et 42,25 microgrammes).

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article