Des experts internationaux sur la lutte contre les Engins Explosifs Improvisés se réunissent à Bruxelles

Des experts internationaux sur la lutte contre les Engins Explosifs Improvisés se réunissent à Bruxelles

Du 29 mai au 1 juin, la Belgique accueille au Palais d’Egmont à Bruxelles la 2ème réunion du Groupe de travail de l’ONU sur l’élaboration de standards afin de lutter contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI). La réunion est co-organisée par le SPF Affaires étrangères et le Ministère de la Défense. Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et le Ministre de la Défense Steven Vandeput soulignent l’importante contribution belge à cette lutte très importante. Dans les conflits récents, l’usage des EEI frappe de plus en plus et aveuglément civils, travailleurs humanitaires et acteurs des opérations de maintien de la paix.

Le groupe de travail est coordonné par le Service de l’Action Anti mine des Nations Unies (UNMAS) et est co-présidé par la Belgique et la Chine. Il est composé d’experts issus d’une dizaine de pays ainsi que de l’OTAN, d’UNMAS et du Bureau des Affaires Militaires de l’ONU. Répondant à un appel du Secrétaire Général de l’ONU, ces experts vont développer non seulement des standards de déminage mais aborderont aussi les besoins en formation et en équipements, l’éducation aux risques causés par ces engins et la remise à disposition des lieux contaminés.

Ce travail de standardisation, où l’expertise de la Défense belge est reconnue, doit permettre de mieux répondre aux défis posés par ces engins explosifs improvisés notamment en terme de sécurité des démineurs. Il devrait être présenté à l’automne.

Votre avis nous intéresse!

Avis