De l’artisanat à l’industrie ?

Le récent salon de l’Auto 2017 a mis en évidence une société belge : « ECAR Belgian Green Vehicule ». Implantée dans la région liégeoise, elle réunit cinq investisseurs (2 Wallons, 1 Bruxellois et 2 Flamands). Son objectif est de produire une voiture électrique dont la carrosserie est en fibre de lin. Son concepteur Xavier Van der Stappen nous en parle : « ECAR devrait devenir, à terme, le véhicule des collectivités et des services car les véhicules sont légers et performants et donc très compétitifs et en bonne position dans les cahiers des charges des institutions. Imbattables aux ECO-SCORES des appels d’offres régionaux, l’ECAR devrait s’imposer comme véhicule de liaison, de transport de personnes, de services et soins à domicile et ainsi que comme petit utilitaire pour la livraison des derniers kilomètres dans les centres urbains. »
Selon ses créateurs, 50 commandes auraient déjà été enregistrées pour ce petit véhicule électrique qui s’inscrit parfaitement dans l’air du temps. Ce sont la Région flamande, des communes et des CPAS qui sont intéressés par ces engins pouvant être partie prenante d’une autre façon d’envisager des services aux personnes, mais aussi à des collectivités locales puisque cette « voiture » aurait une autonomie allant jusqu’à 300 km.
L’adossement futur à une société industrielle serait certainement bénéfique à cette initiative qui est encore au stade artisanal. Renseignements : www.ecar333.be
Bernard Rosenbaum

Votre avis nous intéresse!

Avis