CP: Les îles Fidji, c’est comme Capri, c’est fini!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce matin, l’île des étangs d’Ixelles a été envahie par des activistes dans le cadre de
la campagne « ACT NOW ! ». A l’image des îles Fidji, envahient, elles, par la montée
des eaux.
Des banderoles ont été placées de part et d’autre de l’ile pour sensibiliser aux
enjeux de la conférence internationale sur le climat qui se déroule en ce moment à
Bonn.

Vers 4h00, un groupe de citoyens activistes a pris d’assaut l’île des étangs d’Ixelles pour
y attacher des banderoles. Rebaptisée « Fidji » pour l’occasion, cette île est menacée de
disparition, conséquence directe du réchauffement climatique. La montée des eaux est
plus que jamais actuelle et nécessite, de la part des pouvoirs publics réunis, des actes
forts pour endiguer la déterioration du climat, des écosystèmes et de la planète.

« Nous sommes déterminés à montrer que les enjeux de la conférence internationale
nous touchent tous. La montée des eaux, la pollution de l’air, l’augmentation des
phénomènes météorologiques extrêmes sont autant de conséquences du réchauffement
climatique qui boulversent profondément nos sociétés. La situation des îles Fidji nous
rappelle que ces conséquences climatiques sont bien réelles. Il est urgent que les
pouvoirs politiques agissent en conséquence. Act now ! » Déclare Camille, porte parole
du collectif.

Outre la volonté de mettre la pression sur les pouvoirs politiques, l’objectif de l’action
est de sensibiliser les passants qui découvriront sur les barrières de l’étang des
explications à propos de la conférence internationale sur le climat, la COP 23.

Votre avis nous intéresse!

Avis