« Comme prévu, le commerce automobile peut déménager du quartier Heyvaert »

Grâce au nouvel appel à projets pour le terminal roll-on/roll-off, le commerce automobile devrait déménager de Cureghem d’ici 2020.

Vendredi 17 novembre 2017 — Le premier appel à projets pour un terminal dans le Port de Bruxelles n’a rien donné après que les négociations avec le candidat-exploitant aient été arrêtées en raison des difficultés économiques du secteur. C’est pourquoi la Région lance un nouvel appel, la date d’accomplissement restant maintenue à 2020. C’est ce qui ressort d’une question parlementaire du député bruxellois, Jef Van Damme (sp.a).

Le commerce automobile dans le quartier Heyvaert est une chose que de nombreux riverains ne peuvent plus supporter depuis longtemps. Des camions bloquent les rues, le commerce automobile provoque des nuisances et utilise également de nombreux bâtiments qui entreraient en considération pour une rénovation urbaine. Dans le cadre du Plan Canal, le Gouvernement bruxellois avait décidé de déménager le commerce automobile vers ce que l’on appelle un terminal roro dans la zone portuaire.

« Une bonne solution pour tout le monde », estime Jef Van Damme. « Les abords du canal deviendront plus agréables et plus calmes et l’emploi sera maintenu à Bruxelles. Par ailleurs, une partie du trafic peut s’effectuer via le canal au lieu d’utiliser des camions ».

Toutefois, les négociations avec le candidat-exploitant ont été arrêtées. En raison de résultats commerciaux décevants, le candidat, un consortium de concessionnaires automobiles d’occasion, a demandé de nouvelles et meilleures conditions, mais le Port n’a pas voulu accéder à cette demande.

Vu que la Région n’a pas trouvé de candidat adéquat, elle lance, à présent, une nouvelle procédure d’appel accélérée pour une concession de 40 ans. Les candidats ont jusqu’à janvier pour introduire une proposition, le Gouvernement voulant déjà attribuer le marché à un candidat en avril. De cette manière, la date butoir d’achèvement du terminal reste maintenue à 2020.

« La revalorisation du quartier Heyvaert est fortement liée à la disparition des nuisances provoquées par le commerce automobile. Tant que le terminal roro ne verra pas le jour, le commerce automobile ne peut aller nulle part. Cela fait déjà très longtemps que le quartier du canal attend une solution, je suis donc ravi que le Gouvernement s’en tienne à la date butoir malgré ce revers », déclare Jef Van Damme.

Votre avis nous intéresse!

Avis