Bruxelles dès le 1er janvier 2018, véhicules diesel interdits période de tolérance prévue

C’est annoncé depuis 2016, à partir de ce 1er janvier 2018, les véhicules les plus polluants ne pourront plus circuler dans aucune des 19 communes bruxelloises (Anderlecht, Ville de Bruxelles, Ixelles, Etterbeek, Evere, Ganshoren, Jette, Koekelberg, Auderghem, Schaerbeek, Berchem-Sainte-Agathe, Saint-Gilles, Molenbeek-Saint-Jean, Saint-Josse-ten-Noode, Woluwe-Saint-Lambert, Woluwe-Saint-Pierre, Uccle, Forest et Watermael-Boitsfort).

Quels sont les véhicules concernés ?

Sont visés à partir de ce 1er janvier toutes les voitures diesel, les camionnettes de moins de 3,5 tonnes, les bus et les autocars sans norme Euro et Euro 1.

Pour l’instant, les véhicules à essence ne sont pas concernés, mais les règles vont évoluer au fil des ans comme le montrent ces deux tableaux (un pour les véhicules diesel et l’autre pour les véhicules essence):

Diesel 2018 2019 2020 2022 2025
EURO 6 Autorisé Autorisé Autorisé Autorisé Autorisé
EURO 5
Immatriculé avant le 1/9/15
Autorisé Autorisé Autorisé Autorisé Non autorisé
EURO 4
Immatriculé avant le 1/1/11
Autorisé Autorisé Autorisé Non autorisé Non autorisé
EURO 3
Immatriculé avant le 1/1/06
Autorisé Autorisé Non autorisé Non autorisé Non autorisé
EURO 2
Immatriculé avant le 1/1/01
Autorisé Non autorisé Non autorisé Non autorisé Non autorisé
EURO 1
Immatriculé avant 1/1/97
Non autorisé Non autorisé Non autorisé Non autorisé Non autorisé
Sans EURO
Immatriculé avant le 1/7/92
Non autorisé Non autorisé Non autorisé Non autorisé Non autorisé
Essence 2018 2019 2020 2025
EURO 6 Autorisé Autorisé Autorisé Autorisé
EURO 5
Immatriculé avant le 1/9/15
Autorisé Autorisé Autorisé Autorisé
EURO 4
Immatriculé avant le 1/1/11
Autorisé Autorisé Autorisé Autorisé
EURO 3
Immatriculé avant le 1/1/06
Autorisé Autorisé Autorisé Autorisé
EURO 2
Immatriculé avant le 1/1/01
Autorisé Autorisé Autorisé Non autorisé
EURO 1
Immatriculé avant 1/1/97
Autorisé Non autorisé Non autorisé Non autorisé
Sans EURO
Immatriculé avant le 1/7/92
 

Quelques exceptions

Une quinzaine de véhicules ne sont pas concernés par ces nouvelles règles. C’est le cas de tous les deux-roues motorisés, des poids-lourds de plus de 3,5 tonnes conçus pour le transport des marchandises, des tracteurs agricoles ou forestiers (à chenille et à roue), des véhicules roulant à l’hydrogène, des motorhomes (“les autocaravanes”) ou encore des véhicules immatriculés ancêtre (plaque “O”) de plus de 30 ans. Tous les détails en cliquant ici.

Des dérogations sont aussi prévues via l’octroi d’un “pass journalier” et avec un maximum de 8 jours d’accès par an. Ce sera évidemment payant : 35 euros par jour.
Quid des véhicules étrangers ?

Pour les véhicules étrangers, il faudra s’enregistrer pour prouver qu’on est en ordre. Ce qui ne sera possible qu’à partir de l’été 2018. Cela pourra se faire via internet.
Amendes

Si les contrôles ne sont pas prévus avant le 1er octobre 2018, le montant des amendes est déjà fixé : 350 euros par infraction (à Anvers, elles sont à 125 euros, mais elles passeront à 150 euros à partir de 2018).

Mais il y a un plafond : on ne pourra recevoir que quatre amendes par an maximum et il faudra un minimum de 3 mois entre deux contraventions.

Source:rtbf

Votre avis nous intéresse!

Avis