Bianca Debaets veut interdire les #poneys de #foire

Bianca Debaets veut interdire les poneys de foire

Un projet sera soumis prochainement à l’analyse du Conseil du Bien-être animal

Bianca Debaets, la Secrétaire d’État bruxelloise en charge du bien-être animal, a indiqué son intention d’interdire prochainement l’utilisation de poneys sur des manèges forains. Elle veut instaurer une interdiction qui serait d’application pour l’ensemble des communes bruxelloises. Elle estime que leur utilisation dans un environnement bruyant avec des conditions de bien-être très limitées n’est plus de ce temps.

« Au niveau de mon cabinet, j’ai reçu plusieurs plaintes de citoyens et d’organisations de défense des animaux évoquant des conditions totalement irrespectueuses réservées aux poneys de foire », précise Bianca Debaets, la Secrétaire d’État bruxelloise en charge du Bien-être animal. « C’est évidemment important que des enfants, dès leur plus jeune âge, puissent entrer en contact avec des animaux mais, pour ce faire, il existe des lieux appropriés. Je pense par exemple à des fermes urbaines. On ne peut plus tolérer aujourd’hui que des poneys doivent tourner en rond très longtemps dans un contexte de musique très forte et de bruit assourdissant des autres attractions. C’est en contradiction totale avec l‘environnement naturel des chevaux ou poneys. Mon intention est donc clairement d’interdire l’utilisation de poneys dans des manèges forains en Région bruxelloise et prochainement je vais soumettre un projet allant dans ce sens à l’analyse du Conseil bruxellois du Bien-être animal ».

Depuis le 1er mars 2013, un arrête royal règlemente l’utilisation des poneys de foires et prévoit différentes dispositions comme l’obligation de recouvrir le sol d’un tapis de caoutchouc ou d’une épaisse couche de sciure afin d’absorber les chocs et d’empêcher une usure exagérée des sabots. Le fait de retrouver ces animaux dans un environnement fortement pollué par le bruit n’est plus de ce temps. D’ailleurs, de plus en plus de citoyens se manifestent contre ce genre de pratiques.

Actuellement, huit communes bruxelloises accueillent au moins une animation foraine comprenant un manège à poneys. C’est par exemple le cas chaque été, pendant un mois, à la Foire du Midi. Jusqu’à présent, la décision d’autoriser ou non l’utilisation de poneys de foire appartient aux différents conseils communaux et, en Région bruxelloise, plusieurs communes se sont déclarées en faveur d’une approche régionale à ce niveau. En Flandre et en Wallonie, diverses localités ont déjà décidé de prononcer une interdiction. Il s’agit notamment de Gand, Anvers, Bredene, Louvain et Waterloo.

Votre avis nous intéresse!

Avis