Bianca Debaets souhaite un salaire décent pour les sportives de haut niveau

C’est notamment à la suite du Football Leaks que la Secrétaire d’Etat bruxelloise Bianca Debaets à l’Egalité des Chances plaide afin que les joueuses de football de haut niveau reçoivent un salaire décent pour leurs efforts et leurs performances. Conjointement avec Ivo Belet, député européen, elle souhaite que dix pourcents des recettes issues des contrats de retransmission télévisée concernant les matchs de football soient investis dans le football féminin et celui des jeunes.
« Il est anormal que certains joueurs de football de haut niveau gagnent autant en une demi-journée que les joueuses du même rang en une année entière. Aucun secteur au sein de la société ne dénote une aussi grande différence de revenus entre les hommes et les femmes que celui du football », explique la Secrétaire d’Etat bruxelloise à l’Egalité des Chances, Bianca Debaets. « Pourtant, le football féminin a clairement le vent en poupe : ces deux dernières années, les inscriptions de la gente féminine au football ont augmenté de 25%. A Bruxelles, le FC Molenbeek Girls a été créé en 2013 et comptait une équipe. Aujourd’hui, 120 joueuses y sont inscrites. Il convient d’encourager cette tendance au lieu de la négliger ».
Conjointement avec le député européen Ivo Belet, Bianca Debaets appelle les Gouvernements fédéral et communautaires à se concerter avec la Pro League : « En Belgique, le football peut compter sur de nombreux avantages (notamment fiscaux). Une contrepartie peut alors être sollicitée. Dix pourcents des revenus issus des droits TV devraient être destinés au soutien du football féminin et celui des jeunes. Les recettes des contrats de retransmission télévisée (qui s’élèvent aujourd’hui à 70 millions d’euros) sont en constante augmentation. Il convient de réinvestir cette somme, et pas seulement dans la rémunération des joueurs de haut niveau ».
Les médias peuvent également apporter leur pierre à l’édifice : « Les sports féminins ne se voient attribuer que 7 % du temps total de diffusion et de couverture, et à peine 0,4 % de la valeur totale des accords avec les sponsors. Toutefois, le tennis féminin prouve depuis des années qu’il peut attirer autant de téléspectateurs que le tennis masculin. Il existera bientôt un Euro pour les femmes, auquel les Red Flames (l’équipe de Belgique féminine de football) participeront. J’espère que les chaînes de télévision seront également de la partie ».

Votre avis nous intéresse!

Avis