Bianca Debaets lutte contre les abandons d’animaux domestiques

Bianca Debaets lutte contre les abandons d’animaux domestiques
Lancement ce lundi d’une grande campagne de sensibilisation

La Secrétaire d’État bruxelloise au bien-être animal, Bianca Debaets, lance ce lundi une grande campagne ayant pour thème « Un animal de compagnie, c’est la famille qui s’agrandit / Pensez-y avant de dire oui ». L’objectif est avant tout de lutter contre le trop grand nombre d’abandons domestiques dont une bonne partie intervient en période de vacances. La campagne de sensibilisation rappelle aussi les considérations élémentaires à connaître quand on a l’intention de devenir propriétaire d’un animal.

‘Un départ en vacances’, ‘des raisons financières’, ‘un manque d’espace’, ‘la mésentente avec d’autres animaux’, ‘la taille de l’animal devenu adulte’, ‘le comportement de l’animal’… voici quelques unes des raisons les plus souvent invoquées par des propriétaires pour abandonner leur animal. L’an dernier, en Région bruxelloise, 1920 chats et 543 chiens ont été abandonnés par leur propriétaire. Recueillis par les différents refuges bruxellois, certains ont pu retrouver une famille d’accueil mais de nombreux autres ont dû être euthanasiés, faute de place.

« C’est triste de constater qu’il y a tant d’abandons chaque année, surtout en période de vacances alors que ce sont des situations auxquelles on aurait logiquement dû penser au préalable. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de mener une grande campagne de sensibilisation pour mieux préparer les futurs propriétaires par rapport aux multiples responsabilités à assumer. Acquérir un animal domestique, c’est un engagement à long terme et donc, comme on l’indique dans notre slogan, il faut bien y penser avant de dire oui», précise Bianca Debaets, la Secrétaire d’État bruxelloise en charge du Bien-être animal.

Menée en collaboration avec Bruxelles Environnement, la campagne se décline notamment sous la forme de petites brochures d’information qui seront distribuées chez tous les vétérinaires de la Région et auprès des communes bruxelloises. Les images de la campagne, elles, seront visibles sur de très nombreux supports en ville, par exemple dans les métros ou sur les bus de la STIB. D’autre part, la sensibilisation se fera également au travers des réseaux sociaux.

« Heureusement, l’immense majorité des propriétaires d’animaux s’en occupent très bien et on ne peut que s’en réjouir. Mais si on mène cette campagne, c’est avant tout pour éviter des drames comme les centaines d’euthanasies qui doivent être pratiquées chaque année dans les refuges. C’est notre devoir d’y mettre un terme », ponctue Bianca Debaets.

Votre avis nous intéresse!

Avis