Attention au passage à l’heure d’hiver !

Hausse de 63% du nombre de piétons grièvement blessés

Comme la tradition le veut, nous passons à l’heure d’hiver ce week-end. Il fait noir une heure plus tôt et ce sont les piétons qui sont les premiers à en subir les conséquences. Selon les statistiques de l’IBSR, le nombre de piétons grièvement blessés et tués dans un accident de la route connaît une hausse de 63% durant l’heure de pointe du soir. Bruxelles aussi fait face à ce phénomène. « Il est donc temps d’appeler les piétons et avant tout aussi les automobilistes à redoubler de prudence », précise Bianca Debaets, la Secrétaire d’État bruxelloise à la Sécurité routière.

Le passage à l’heure d’hiver représente le début d’une période à risque. D’octobre à novembre, le nombre d’accidents corporels impliquant des piétons augmente de 28% pendant l’heure de pointe du soir. Le nombre de blessés graves et de tués parmi les piétons croît même de 63%. Non seulement il y a plus d’accidents mais ils sont aussi plus graves.

Ce problème est dû au changement de biorythme mais surtout à la modification de la visibilité. Des trajets effectués en temps normal à la lumière du jour doivent désormais être parcourus à la tombée du jour ou dans l’obscurité.

A Bruxelles 40% de piétons grièvement blessés ou tués en plus
D’après les chiffres d’accidents de 2015, les piétons représentent un quart de l’ensemble des victimes de la route à Bruxelles. Leur part est encore plus conséquente parmi les tués sur la route. L’année dernière, 15 piétons ont perdu la vie à Bruxelles, soit un peu plus de la moitié du nombre total de tués dans la circulation (28) sur l’année écoulée. Ces chiffres particulièrement élevés s’expliquent par l’interaction beaucoup plus importante entre piétons et automobilistes dans des contextes urbains.
Il n’est dès lors pas étonnant de constater que les conséquences du passage à l’heure d’hiver se font également ressentir dans la capitale. Au cours de l’heure de pointe du soir, l’on observe une hausse de 21% du nombre d’accidents corporels impliquant un piéton et une augmentation de près de 40% du nombre de piétons grièvement blessés ou tués. Nombreux sont les accidents qui peuvent être évités si les automobilistes et les piétons sont davantage vigilants sur la route.

Conseils pour les piétons
Si vous vous déplacez à pied, il est primordial que vous soyez visible. Une tenue réfléchissante telle qu’un gilet fluo, un bracelet réfléchissant et des bandes réfléchissantes veille à ce que vous soyez mieux vu par les automobilistes. En effet, avec des vêtements réfléchissants, vous êtes déjà visible jusqu’à 150 mètres tandis qu’avec des habits foncés, vous ne l’êtes qu’à partir de 20 mètres.
Une tenue réfléchissante peut donc vous sauver la vie car, à 50 km/h, une voiture a besoin de 26 mètres pour s’arrêter sur sol sec. Sur un sol mouillé, sa distance d’arrêt est même de 33 mètres. Si vous portez des vêtements foncés, une voiture ne peut par conséquent pas s’arrêter à temps si elle roule à 50 km/h.

Conseils pour les automobilistes
Dans un premier temps, les automobilistes peuvent améliorer leur visibilité en veillant à ce que leurs phares fonctionnent correctement et à ce que leur pare-brise soit propre. Le bon fonctionnement des essuie-glaces est également de première importance.
Par ailleurs, il est fondamental qu’ils adaptent leur comportement au volant en cas de baisse de la visibilité, notamment en cédant la priorité aux piétons, en freinant à proximité des passages pour piétons et en ne dépassant pas à l’approche d’un passage pour piétons.

Bianca Debaets, Secrétaire d’État bruxelloise à la Sécurité routière : « En Région Bruxelloise, nous venons de mener l’action ‘I always Bike Bru’ pour encourager les cyclistes à continuer de rouler en hiver tout en leur donnant plusieurs conseils précieux au niveau de la visibilité. Nous sensibilisons également les parents et les enfants au travers de l’Opération cartable avec cette année un gadget lumineux qui a été largement distribué. Ceci dit, pour l’ensemble des usagers de la route, il est fondamental de rappeler les règles élémentaires de prudence. Ce passage à l’heure d’hiver doit tous nous inciter à redoubler de vigilance ! »
Karin Genoe, administrateur délégué de l’IBSR : « Il est capital que les piétons soient bien visibles tout au long de l’année. Il est toutefois nécessaire d’être plus prudents lors du passage à l’heure d’hiver. Il y a encore beaucoup trop d’accidents, surtout lorsque le soir tombe, qui peuvent être évités. En outre, les automobilistes doivent se montrer plus attentifs. Il est important de respecter les limitations de vitesse et de faire preuve de courtoisie à l’approche d’un passage pour piétons. »

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article