Après la chasse aux chômeurs, la chasse aux propriétaires !

Après la chasse aux chômeurs, la chasse aux propriétaires !
Cette pétition, qui a recueilli plus de 3.800 signatures en un week-end, est une initiative citoyenne de Lofti Mostefa, un jeune Anderlechtois dont le but est de sensibiliser le gouvernement sur la nécessité de préserver l’accès à la propriété pour un maximum de Belges.
Aujourd’hui, ce rêve est remis en question par la volonté du gouvernement.
L’objectif de la pétition est de sensibiliser le gouvernement sur l’effet négatif de cet avant-projet, qui n’a pas été discuté au Parlement et qui brisera le rêve de nombre de nos concitoyens.
Ce projet fait payer à nouveau par les citoyens les fautes des banques. Par cette pétition, nous demandons au premier ministre Michel de retirer ce projet de loi et de ne pas briser le rêve de nombreux citoyens ! Le Belge a une brique dans le ventre !!!
Monsieur Le Premier Ministre,
Un projet d’arrêté royal est actuellement en cours de rédaction et vise à limiter drastiquement le montant qu’un futur acheteur pourra emprunter pour un prêt hypothécaire à 80 % de la valeur du bien. En d’autres termes, lorsqu’une personne souhaitera acquérir un bien immobilier, elle devra apporter en fonds propre un minimum de 20 % de la valeur du bien immobilier.
Cette personne devra également supporter les frais de notaire et d’enregistrement qui sont souvent conséquents et représentent en moyenne 15 % du prix d’achat. Pour réaliser son projet, le citoyen devra donc supporter en moyenne 35 % de la totalité de l’opération au moment de l’achat.
A titre d’exemple, pour un appartement de 233.000 euros (prix moyen d’un appartement), plus de 80.000 euros devront donc être fournis en fonds propres.
Ce projet dont l’objectif est d’éviter aux emprunteurs de s’endetter excessivement (en n’empruntant la totalité de la somme) aura d’importantes conséquences. Dans la pratique, il privera définitivement un nombre important de nos concitoyens d’un accès à la propriété (un vecteur d’émancipation sociale), puisque le Belge moyen ne dispose évidemment pas d’une épargne de 80.000 euros.
Si la volonté fédérale se réalise, il ne sera plus possible de travailler et épargner afin de léguer un patrimoine foncier à ses enfants. Le Gouvernement précarise ainsi tout un pan de la population.
Nous ne comprenons pas cette volonté soudaine du Gouvernement de forcer une mesure pareille sans consultation, et qui dans la pratique privera les Belges de la possibilité d’acquérir un bien immobilier. Une mesure qui aura un tel impact sur le pouvoir d’achat devrait au minimum être discutée au Parlement.
Il est de plus préoccupant que le Gouvernement suive aveuglément les recommandations de la Banque Nationale de Belgique en la matière, celles-ci étant contredites par de nombreux acteurs de l’immobilier dont notamment Désiré Godfroid (patron d’une société qui propose des crédits hypothécaires) qui estime également que cette mesure sera contre-productive pour l’économie belge. Selon lui, cette mesure risque d’avoir un impact négatif sur les recettes de l’Etat. « Il y aura moins de frais d’enregistrement qui vont être payés, il y aura moins de TVA pour les nouvelles constructions, il y aura moins d’emprunteurs, il y aura moins de transactions ».
La justification ne manque pas d’étonner dès lors que ce sont les banques par leur avidité qui ont acquis pléthores d’actions à risque qui nous ont menés à la crise de 2008.
Nous vous demandons de ne pas faire payer par les citoyens les erreurs des banques et de retirer ce projet d’arrêté.
https://www.change.org/p/apr%C3%A8s-la-chasse-aux-ch%C3%B4meurs-la-chasse-aux-proprietaries-de-regering-tegen-de-kleine-eigenaars?recruiter=711320648&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

Votre avis nous intéresse!

Avis