Amende record pour la chaîne de télévision privée polonaise TVN24

POLOGNE
Amende record pour la chaîne de télévision privée polonaise TVN24
Le Conseil national des médias polonais a infligé, lundi 11 décembre, une amende de plus de 350 000 euros à la chaîne de télévision privée TVN24 pour sa couverture des manifestations de l’opposition à Varsovie en décembre 2016. Reporters sans frontières (RSF) dénonce cette décision inquiétante qui vise à asphyxier un média d’opposition.

L’autorité polonaise de régulation des médias (CNM) a infligé lundi 11 décembre 2017 une amende record de plus de 350 000 euros à la télévision privée TVN24 accusant la chaîne d’avoir “promu des actions illégales” et “encouragé des comportements menaçant la sécurité du pays”. En cause : sa couverture des manifestations de décembre 2016 et des images de personnalités de l’opposition encourageant la population à prendre part aux manifestations.

La sanction financière à l’encontre de TVN24 – une chaîne acquise depuis mars 2015 par la société de médias américaine Scripps Networks interactive- est perçue par l’opposition comme une atteinte à la liberté de la presse et une nouvelle tentative de museler un média indépendant. La chaîne a fait savoir dans un communiqué son intention de faire appel de cette décision.

“RSF s’élève contre une décision très inquiétante prise par le CNM, une instance créée par le gouvernement en place et inféodée au parti au pouvoir “Droit et Justice” visant clairement à museler un média opposé au gouvernement, déclare Pauline Adès-Mével, responsable du bureau UE-Balkans de RSF. Cette sanction laisse augurer du pire au moment où le gouvernement s’apprête à faire voter des mesures visant à “repoloniser” le marché des médias en chassant de Pologne les investisseurs étrangers.”

Le pays, qui occupe le 54ème rang (sur 180) au Classement mondial de la liberté de la presse RSF 2017, a encore perdu sept places cette année après un recul spectaculaire de 29 places l’année précédente.

Votre avis nous intéresse!

Avis