Allocations familiales : les propositions de la FGTB pour Bruxelles !

Allocations familiales : les propositions de la FGTB pour Bruxelles !
C’est dans le cadre de la 6e réforme de l’Etat belge que les Régions sont maintenant compétentes en matière d’allocations familiales. L’interrégionale de la FGTB de Bruxelles a finalisé une proposition opérationnelle pour le nouveau régime bruxellois des allocations familiales. Elle a été élaborée après analyse des modèles aboutis (fédéral, flamand, germanophone et wallon) et sur base des propositions discutées, jusqu’ici, au sein du Collège de la Commission Communautaire Commune.
Pour rappel, alors que les réformes sont décidées dans le reste du pays, le dossier se trouve, à Bruxelles, dans une impasse… totale !
Les principales divergences opposent le CdH à tous ses partenaires de la majorité. Elles concernent essentiellement la volonté de ce parti de s’aligner sur les montants de base wallons (inadéquats, pensons-nous, pour la Région de Bruxelles) et de réserver le bénéfice de la réforme aux seuls enfants à naître à partir du 1er janvier 2019…
Pour les enfants uniques, la FGTB Bruxelles propose que le montant de base soit établi à 145 € par enfant. Pour tous les autres, il démarrerait à 145 € (et augmenterait de 10 € de 12 à 24 ans, plus 10 € pour les étudiants). Des suppléments sociaux seraient accordés graduellement aux familles dont le revenu est inférieur à 31.000 € (de 40 à 120 € par enfant, selon son âge et selon leur nombre). Pour les familles dont le revenu se situe entre 31.000 et 50.000 €, les suppléments seraient de 25 à 80 € pour les familles de 2 enfants et plus. Un supplément de 10 à 20 € par enfant serait en outre accordé aux familles monoparentales dont les revenus ne dépassent pas 31.000 €.
A noter encore : la FGTB se prononce en faveur d’un basculement immédiat de toutes les familles dans le nouveau régime, moyennant une compensation intégrale des pertes éventuelles (effet de « standstill »).
Cette proposition est financièrement soutenable pour la Région. Elle maintient -c’est selon nous fondamental- une logique, de type assurantiel, de solidarité horizontale, tout en prenant bien en compte les importants besoins des 62% de familles bruxelloises qui gagnent moins de 50.000 € brut/an…

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article