Accord social dans le secteur Non Marchand



Accord social dans le secteur Non Marchand en Wallonie: les négociations peuvent reprendre

 » Nous sommes rassurés par notre rencontre de ce matin avec le Ministre Président Willy Borsus  » commente Eric Dubois, responsable du secteur Non Marchand à la CGSLB.  » Le gouvernement entend appliquer ce qu’il a inscrit dans la déclaration de politique régionale. Cela dit, il reste à concrétiser ces bonnes intentions, notamment en réalisant un cadastre de l’emploi, outil indispensable à la négociation.  »

Ce 12 octobre, les organisations syndicales du secteur Non Marchand privé et public ont été reçues à l’Elysette par le Ministre-Président de la Région wallonne, Willy Borsus. Ce dernier a confirmé que les moyens dédiés par le précédent gouvernement à un accord social dans le secteur Non Marchand public et privé sont maintenus. C’est Alda Greoli, Vice-présidente du gouvernement wallon, qui sera chargée de piloter les négociations avec les organisations syndicales. Une invitation à la reprise des discussions devrait parvenir d’ici peu.
Durant la rencontre de ce matin, Willy Borsu s’est également engagé à ce que les travaux ne fassent pas l’objet d’un encommissionnement et puissent aboutir à des résultats dans un délai raisonnable.

Les organisations syndicales sont bel et bien conscientes des difficultés financières rencontrées par la Région wallonne. Elles ont toutefois rappelé au Ministre-Président que les dotations qui sont actuellement annoncées pour le secteur (à savoir : 10 millions € en 2018, 10 millions € en 2019 et 10 millions € en 2020 – soit 30 millions € à terme) restent très modestes au regard du nombre de travailleurs. En effet, le périmètre de l’accord englobe à présent les travailleurs des maisons de repos (soit 15.000 effectifs temps plein), ce qui porte le total à 50.000 travailleurs concernés.

CGSLB

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article