Accord non marchand : le Gouvernement wallon MR-CDH ne tient pas ses engagements:

Seuls 5 millions sur les 10 promis sont prévus au budget 2018!
Lors du conclave budgétaire du 12 mai dernier, le Gouvernement PS-CDH avait décidé d’attribuer des moyens budgétaires supplémentaires pour la concrétisation d’un accord social pluriannuel pour le non-marchand public et privé, à concurrence de 10 millions en 2018, 20 millions en 2019 et dès 2020, de 30 millions d’euros récurrents.

La nouvelle coalition MR-CDH avait confirmé ces engagements, lors de son entrée en fonction en juillet.

Aujourd’hui, force est de constater que ces engagements ne seront pas tenus.

En effet, lors des travaux budgétaires, le Groupe PS a interpellé les deux Ministres concernés, Alda Greoli et Pierre-Yves Jeholet quant à l’enveloppe des 10 millions pour le non-marchand.

A l’heure actuelle, seule la Ministre de la Santé a prévu une enveloppe de 5 millions pour le non-marchand, elle renvoie pour le solde de 5 millions vers son homologue Pierre-Yves Jeholet.

Malheureusement, les 5 millions manquants ne sont pas identifiés dans le budget du Ministre de l’Emploi.

Réinterrogé par le PS, le Ministre Jeholet a fini par indiquer que les moyens pourront, en cas d’accord, être dégagés par des glissements internes dans son budget. Or le budget de l’emploi est déjà en diminution de plus de 30 millions! Si des glissements sont opérés, ce sera donc au détriment d’autres politiques de l’emploi dans les secteurs non marchands notamment!

Pour le Groupe PS, ces cafouillages entre Ministres et surtout ce non-respect des engagements pris à l’égard des partenaires sociaux du non marchand sont inacceptables. Les 50.000 travailleurs du non-marchand privé et public sont dans l’attente de mesures concrètes en vue d’améliorer leurs conditions de travail.

Pour Nicolas Martin et l’ensemble des Députés PS: “Cette situation est inquiétante pour le secteur non-marchand. Le Gouvernement de Paul Magnette s’était engagé à débloquer 10 millions supplémentaires dès 2018 et près de 30 millions par an dès 2020. Aujourd’hui, c’est une toute autre direction qui est prise. Aujourd’hui, la seule certitude est que seuls 5 millions supplémentaires sont prévus, pour les 5 autres, c’est le flou total, c’ est un très mauvais signal envoyé aux travailleurs du secteur ! “

Votre avis nous intéresse!

Avis