37ème Festival « Anima », à Liège et à Namur

 

 

Profitant du congé scolaire du mardi-gras, le 37ème Festival « Anima », exclusivement réservé aux dessins animés et films d’animation, nous propose une sélection de 325 courts et longs-métrages (sur 1.659 films visionnés par un comité de sélection) nous provenant de 42 pays, représentant nos cinq continents.

Programmé à Ixelles, au « Centre culturel Flagey », et à Bruxelles, à la « Cinémathèque royale de Belgique », du 09 au 18 février, « Anima » nous propose quelques-uns de ces films en décentralisation, à Ath, Anwerpen, Charleroi, Genk, Gent, Leuven et Mons, « Les Grignoux » accueillant « Anima » à Liège et à Namur« .

Dans la Capitale wallonne, au « Caméo », nous pourrons voir, en projections événementielles :

  • « Rita et le Crocodile » (Siri Melchior/Dan.-U.K./2018/40’/recommandé à partir de 3 ans), ce dimanche 11, à 15h, la projection étant suivie par l’organisation d’un atelier de peinture, qui permettra à nos enfants de  customiser des sacs en tissu réutilisable, ceux-ci étant offerts (libre à chacun de venir avec son propre sac).

Synopsis : « Rita, une petite fille de 4 ans au caractère bien trempé, a un meilleur ami qui n’est pas du tout un meilleur ami ordinaire puisque c’est Crocodile, qui vit dans une baignoire et qui ne pense qu’à manger comme tout crocodile qui se respecte. Mais ça ne l’empêche pas d’être très gentil ! Ensemble ils vont découvrir le monde environnant… »! … Un dessin animé à la fois tendre et amusant.

« Un Conte peut en cacher un autre »
« Rita et le Crocodile »
  • « Un Conte peut en cacher un autre » (Jacob Schuh, Jan Lachauer & Bin-Han To/Fra./2017/61’/à partir de 6 ans), ce lundi 12, à 14h15, la projection étant suivie de la présence de la comédienne Claire Van Oudenhove, qui récitera un conte loufoque et décalé, à l’attention de nos enfants. Ce film sera projeté à 17 reprises, en ce samedi 10, à 14h, et le dimanche 18, à 15h.

Synopsis : « Blanche-Neige, le Petit chaperon rouge, Cendrillon, les Trois petits cochons… tout le monde connaît ces histoires, n’est-ce pas ? Et si tout ne se passait pas exactement comme on le croyait… Et si ces histoires qu’on pensait indépendantes étaient en réalité étroitement liées ? Et si Blanche-Neige et Chaperon rouge étaient les meilleures amies du monde… « ? … Tout le sel de ce film se niche dans mille détails inénarrables et dans un scénario super bien ficelé, dont les maîtres-mots sont humour et suspense !

  • « Anima on Tour », une sélection de 11 courts-métrages, nous venant de 8 pays et de 3 continents, parmi les 126 qui sont projetés à Ixelles, dont un nous venant du Brésil (« Plantae ») et un autre de Hong-Kong (« Muteum »), en coproduction avec l’Estonie), leurs durées allant de 59″ à 10’25, par film :
  • • « Aport » (Denis Voronin/U.K./1′)
  • • « The Green Bird » (Pierre Perveyrie & Maximilien Bougeois/Fra./6’45)
  • • « In a Nutshell » (Fabio Friedli & Joder von Rotz/Sui./5’48)
  • • « Pinguin » (Julia Ocker/All./3’37
  • • « Muteum » (Aggie Pak Yee Lee/Estonie-Hong Kong/4’10)
  • • « Plody Mrak ? » (Katerina Karhankova/Rép. Tch./10′)
  • « La Boîte » (E. Belrose, C. Favier, L. Lagillier, A. Mathé, J. Perrey & J. Rivet/Fra./6’59)
  • • « Voyagers » (Gauthier Ammeux & Valentine Baillon/France/7’33)
  • • « Casse-croûte (Burcu Sankur & Geoffrey Godet/Fra./59″)
  • • « La Chasse » (Alexey Alekseev/Fra./5’36)
  • • « Plantae » (Guilherme Gehr/Brésil/10’25)

A noter que le rapport à la nature est l’un des thèmes prépondérants dans ces onze films qui, durant 61 minutes, nous font voyager dans des univers décalés, nous amenant à réfléchir sur des sujets tels que la déforestation, la solitude ou la société de consommation.

« Coco »
« Cro Man »

Précisons que plusieurs films d’ « Anima » sont repris au sein du programme ordinaire du « Caméo », ainsi :

  • « Agatha, ma Voisine Détective », projeté à neuf reprises, de ce samedi 10, à 14h15, au dimanche 18, à 11h15 (pour le Synopsis, cfr le programme à Liège).
  • « Cro Man » (« Early Man »/Nick Park/U.K.-Fra./2018/70’/à partir de 6 ans), projeté à 33 reprises, de ce samedi   10, à 13h30, au dimanche 04 mars, à 13h. Synopsis : « Durant la Préhistoire, quand les dinosaures et les mammouths parcouraient encore la terre, un homme des cavernes courageux, Dug, et son meilleur ami ,Hognob, s’unissent pour sauver leur tribu d’un puissant ennemi… »
  • « Ernest et Célestine en Hiver » (Julien Chleng & Jean-Christophe Roger/Fra./2017/45’/à partir de 3 ans), une adptation des ouvrages de Monique Martin (1928-2000), film projeté ce mardi 13, à 10h15, et ce vendredi 16, à 14h. Synopsis : « Ernest est un gros ours de Charabie. Il aime jouer de la musique et manger de la confiture. Il a recueilli chez lui Célestine, une petite souris orpheline et ils partagent désormais une maison. Les deux compères ne s’ennuient jamais ! À l’approche des premiers flocons, ils se préparent à l’hibernation d’Ernest… » 
  • « Coco » (Lee Unkrich Adrian Molina/USA/2017/105’/une production Disney-Pixar/lauréat du « Golden Globe du meilleur Film d’Animation »/à partir de 6 ans), projeté à 5 reprises, de ce lundi 12, à 10h, au dimanche 18, à 13h30. Synopsis : « Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz… »
  • « Ferdinand » (Carlos Saldanha/USA/2017/106’/à partir de 6 ans), projeté à 4 reprises, de ce lundi 12, à 13h45, au dimanche 18, à 15h45. Synopsis : « Ferdinand est un taureau au grand cœur. Victime de son imposante apparence, il se retrouve malencontreusement capturé et arraché à son village d’origine. Bien déterminé à retrouver sa famille et ses racines, il se lance alors dans une incroyable aventure à travers l’Espagne, accompagné de la plus déjantée des équipes… »
  • « Drôles de petites Bêtes » (Antoon Krings & Arnaud Bouron/Fra.Lux./2017/80’/à partir de 4ans), projeté ce mardi 13, à,15h30, ce mercredi 14, à 16h, et le dimanche 18, à 11h15). Synopsis : « Lorsqu’Apollon, un grillon baladin au grand cœur, arrive au village des petites bêtes, il ne tarde pas à perturber la vie du royaume tout entier… Piégé par la cousine de la reine Marguerite, la jalouse et diabolique Huguette, Apollon est accusé d’avoir enlevé la souveraine, semant la panique dans la ruche… »

Nul doute que le public namurois appréciera cette séance particulière, la Province de Namur ayant organisé, pendant 41 ans, son renommé « Festival du court-métrage Média 10/10« . Celui-ci, s’étant toujors déroulé dans sa « Maison de la Culture » de la Province, actuellement en reconstruction, que la Députée provinciale à la Culture, Geneviève Lazaron, désignait comme étant devenue la « Maison du Court-Métrage », dans le cadre du « FIFF » (« Festival International du Film Francophone »).

Et c’est sur son initiative et celle du « Service Cinéma » de la Province de Namur, avec la complicité du « FIFF », qui en est, désormais, l’organisateur principal, avec l’appui du « Clap » (bureau d’accueil des tournages), ainsi que des Provinces de Liège, du Luxembourg et de Namur, qu’est née la « Caravane du Court », qui, pour sa quatrième édition, se déoulera dans treize villes, du 26 février au 18 mars 2018, la Soirée d’Ouverture étant programmée à Namur, au « Caméo », le lundi 26, à 20h, la « Soirée de Clôture » étant prévue au « Sauvenière », à Liége, douze  séances scolaires étant organisées. Ainsi , plus que jamais, en pensant au roman « Le Bossu » (1858), de Paul Feval (1816-1887), faisons nôtre le propos de son héro, le Chevalier de Lagardère : « si tu ne viens pas au court-métrage, le court-métrage ira à toi », … notamment dans des comunes moins connues, telles Habay-la-Vieille, Nismes et St.-Georges sur Meuse

… L’occasion pour nous d’insister, une fois encore sur l’importance des Provinces, notamment au niveau de la Culture, en général, et du Cinéma, en particulier, à une époque ou certains politiciens souhaiteraient leur disparition. Ainsi, sans l’appui de la Province de Namur, plusieurs salles de villages auraient du fermer, faute des moyens pour pouvoir s’équiper de l’indispensable matériel numérique…

L’Atelier de Grimages, au « Caméo », à Namur

… Mais revenons-en au « Caméo » qui, pour la seconde année successive, accueille « Anima », un Festival nous proposant, pour fêter dignement le mardi-gras, un atelier de grimages, le mardi 13, à la sortie de séances de 10h, 14h et 16h, les visages de nos enfants pouvant, gratuitement, prendre des couleurs, grâce aux étudiants de la classe de la 7ème artistique de l’ « Institut Saint-Joseph » de Jambes.

Pour les plus grands, à partir de 16 ans, pour clôturer en beauté la présence d’ « Anima » à Namur et à Liège, « Last but not least », du samedi 17, à 21h au dimanche 18, à 1h30, le « Caméo », à Namur et le« Cinéma Le Parc », à Liège nous proposent de vivre intensément la tant attendue « Nuit Animée », programmant 45 courts-métrages, répartis en trois séances (pragramme détaillé sur  http://lecameo.be/events/296-3-heures-de-courts-metrages-la-nuit-animee-, et http://grignoux.be/events/2611-nuit-animee, avec, en ouverture, une  production de « Zorobabel & Camera-etc »« Symbiosis Carnal », une évocation de l’histoire du désir, plus particulièrement du plaisir féminin, cette projection étant suivie d’une rencontre avec, au « Caméo »Sarah Martin, chargée de communication de l’association « Caméra-etc », et, au « Cinéma Le Parc », Jean-Luc Slock, producteur-directeur de cette même association.

« Ivan Tsarevitch et la Princesse changeante »

 

« Agatha, ma Voisine Détective »

… Quant à notre désir des courts-métrages, il peut donc, également, s’assouvir à Liège, avec cinq séances :

  • « Rita et le Crocodile » (Siri Melchior/Dan.-U.K./2018/40’/recommandé à partir de 3 ans), le dimanche 11, à 14h, au « Churchill », la projection étant suivie par une lecture de contes, proposée par la librairie « La Parenthèse ».
  • « La Cabane à Histoires » (Célia Rivière/Fra./2017/50’/à partir de 4 ans), au « Sauvenière », la projection étant suivie d’une rencontre avec Ariane Payen, co-scénariste. Synospis : « Quatre enfants se réunissent pour jouer et pour se laisser aller au plaisir de la lecture : tous à la cabane de Lisette pour feuilleter une nouvelle histoire ! Au fur et à mesure des mots, le monde réel cède le terrain au dessin, l’illustration prend vie et les pages s’animent…)
  • « Un Conte peut en cacher un autre » (Jacob Schuh, Jan Lachauer & Bin-Han To/Fra./2017/61’/à partir de 6 ans), ce mercredi 14, à 14h30, au « Sauvenière », la projection étant suivie, à l’ « Espace inédit », avec l’équipe des Matinées scolaires des « Grignoux », qui nous propose un moment d’échange et de création, durant une heure, en famille, par groupes de quinze enfants, autour des contes de Roald Dahl, qui ont inspiré le film.
  • « Agatha, ma Voisine Détective » (Karla Von Bengston/Dan./2017/77’/à partir de 6 ans), ce jeudi 15, à 14h30, au « Sauvenière », la projection étant suivie, à l’ « Espace inédit »d’une animation de l’asbl « Jeunesse et Santé », proposant aux enfants de pouvoir créer leurs masques de carnaval, … deux jours après le mardi gras… Synopsis : « Agatha, dix ans, se passionne pour les enquêtes policières. Dans le sous-sol de l’immeuble dans lequel elle vient d’emménager, elle a installé son agence de détective.Sa première enquête l’embarque dans une affaire plus compliquée que prévu… »
  • « Ivan Tsarevitch et la Princesse changeante » (Michel Ocelot/Fra./2016/63’/à partir de 6 ans), ce vendredi 16, à 14h15, au « Sauvenière », la projection de cette animation particulière, en ombres, étant précédée de celle du court-métrage « Manolo » () et suivie d’une rencontre avec Sarah Martin, responsable communication de l’association « Caméra-etc », autour de la création d’un film d’animation. Synopsis : « Tous les soirs, une fille, un garçon et un vieux projectionniste se retrouvent dans un cinéma qui semble abandonné, mais plein de merveilles. Les trois amis inventent, dessinent, se déguisent et s’imaginent les héros de contes merveilleux. Des profondeurs de la terre, aux confins de l’orient, ils rivalisent d’imagination pour incarner princesses et aventuriers… » 
« Kirikou et la Sorcière »

Notons que ce dernier réalisateur français, Michel Ocelot, qui fut le Président de l’ « ASIFA » (« Association Internationale du Film d’Animatyion »), de 1994 à 2000, remporta avec « Kirikou et la Sorcière » (Fra.-Bel.-Lux./ 1998/74′), le « Grand Prix du Long-Métrage » du « Festival du Film d’Animation d’Annecy », en 1999, ainsi que de très nombreux Prix, au Canada, en Colombie, en Egypte, aux Etats-Unis, en Indonésie, au Paraguay, en Tanzanie, en Tunisie, en Uruguay et dans plusieurs pays européens.

(c) « Le Ba Ya Trio »

Noublions pas, non plus, qu’au « Cinéma Le Parc », le mardi-gras sera dignement fêté, ce mardi 13, à 14h, « Les Grignoux » proposant, aux enfants de 6 12 ans, un « tour du monde en chansons », en 55′, avec le groupe musical « Le Ba Ya Trio », nous réjouissant par leurs mélodies hétéroclites interprétées au violon, à la guitare et à la contrebasse, clarinettes et percussions venant compléter ce tableau sonore tout en nuances et en finesse.

… Quant à la Soirée de Clôture d’ « Anima », elle déroulera, à Ixelles, au « Centre culturel Flagey », le dimanche 18, à 19h30, avec la remise des Prix aux lauréats, suivie de la projection du moyen-métrage « The Shower » (« L’Averse »Jae hoon Ahn/Corée du Sud/2017/48′), en présence, sous réserve, du réalisateur. Synopsis : « L’amour naissant entre une jeune-fille et un jeune-homme, au sein d’une nature coréenne magnifiée dans sa représentation picturale, grâce à l’incroyable palette de couleurs, à la finesse et à la subtilité de l’animation des décors naturels et à la minutie du travail du réalisateur qui transcende la pureté des sentiments de ces deux adolescents… »

A noter que cette séance de clôture sera précédée, à18h, de la projection, durant une heure, des « Emile Awards », nous proposant six courts-métrages européens primés en 2017, la Remise des Prix de cet événement s’étant déroulée à Lille, en décembre dernier… Et à 22h, nous pourrons voir, ou revoir, les films primés, cette année, par les différents jurys d’ « Anima ».

Une Toile de l’Expo « Loving Vincent », au « Flagey »
L’Expo « Loving Vincent », à Utrecht

Et si nous passons par « Flagey », ne manquons pas de visiter, gratuitement, au premier étage, l’exposition « Loving Vincent », ouverte de 13h30 à 22h, nous présentnant quinze peintures qui furent réalisées pour le long-métrage éponyme, le premier film d’animation au monde à avoir entièrement été réalisé à partir de peintures à l’huile confectionnées à la main, s’apuyant sur 120 toiles de Vincent Van Gogh (1853-1890), ce film ayant été primé sur trois continents, en 2017, recevant les Prix « du Public », au « Festival international  du Film d’Animation », à Annecy, en France ; du « Film international le plus populaire », au « Festival international du Film », à Vancouver, au Canada  ; du« meilleur Film étranger d’Animation », aux « Golden Trailer Awards », à Los Angeles, aux Etats-Unis ; et du« meilleur Film d’Animation », au « Festival de Shanghai« , en Chine ; l’idée de base de ce film était d’entrer dans les tableaux de Vincent Van Gogh (1853-1890) et de les faire vivre comme si ce célèbre peintre néerlandais les avait animés lui-même, un pari fou, brillamment relevé par 125 animateurs de 15 pays qui ont minutieusement peint à la main les 65.000 tableaux utilisés pour ce long-métrage, tourné image par image, respectant le style de leur créateur, certains reprenant, sur une seule toile, deux compositions originales de Vincent Van Gogh, douze peintures à l’huile de ces artistes polonais étant demandées pour réaliser une seconde de ce film…

« La Passion Van Gogh », le Film

A souligner que ce long-métrage « Loving Vincent » (« La Passion Van Gogh »/Dorota Kobiela & Hugh Welchman/Pol.-U.K./2017/95′) peut, à nouveau, être vu à Namur, au « Caméo », ces samedi 10, à 10h, mardi 13, à 13h et mercredi 14, à 15h30.

Pour les conditions d’accès à Liège et à Namur, consultez le site web www.grignoux.be. Pour celles d’Ixelles, rendez-vous sur www.animafestival.be.

Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire