32ème “FIFF”, à Namur, du 29 Septembre au 06 Octobre

“Jeune Femme”

Quoi de mieux pour le “Festival International du Film Francophone” (“FIFF”) que de programmer, pour son ouverture, le vendredi 29 septembre, la “Caméra d’Or”, un Prix attribué au “meilleur premier Film” du “Festival de Cannes” 2017, toutes sections confondues ; ainsi que le “Prix du meilleur Film français” du 6ème “Champs Elysée Film Festival” ; à savoir “Jeune Femme” (Léonard Serrraille/Fra.-Bel./2017/ 87′), un long-métrage aux scènes burlesques et émouvantes, réalisé par une équipe très féminine, de la productrice à la monteuse.

Synopsis : “Un chat sous le bras, des portes closes, rien dans les poches, voici Paula, de retour à Paris après une longue absence. Au fil des rencontres, la jeune femme est bien décidée à prendre un nouveau départ… Avec panache…”

Interprété, avec brio, par l’éblouissante Laetitia Dosch, entourée de Grégoire Monsaingeon, Souleymane Seye Ndiaye, Léonie Simaga, Nathalie Richard et Erika Sainte, premier long métrage de Léonard Serrraille“Jeune Femme” sera, également, à Namur, dans le cadre du “FIFF”, le premier film projeté en Belgique, en “EclairColor”, un nouveau procédé de traitement de l’image dû à la société liégeoise “Cinemanext” et à sa consoeur française “Eclair”.

“Diane et les Epaules”

Ce 32ème “FIFF” ayant retrouvé son “huitième jour” (tiens, tiens, cela ne nous rappelle-t-il pas un film éponyme de Jaco Van Dormael, primé au “Festival de Cannes”, en 1996?), l’édition 2016 du Festival namurois ayant été, exceptionnellement, limitée à sept jours, pour raisons financières, … c’est donc le vendredi suivant, le 06 octobre, que nous découvrirons, au programme du “Gala de Clôture”: “Diane et les Epaules” (Fabien Gorgeart/Fra./2017/87′), nous souvenant que ce réalisateur était déjà venu à Namur, en 2012, dans le cadre du “FIFF”, pour y présenter son court-métrage “Le Sens de l’Orientation” (Fra./2012/35′), qui remporta, en 2013, le “Prix spécial du Jury” du “Festival International du Court-Métrage de Clermont Ferrand”.

Dans le casting de “Diane et les Epaules”, soulignons la présence du Bruxellois Fabrizio Rongione, “Magritte du meilleur Acteur” 2015, pour son interprétation dans “Deux Jours, une Nuit”,de Jean-Pierre & Luc Dardenne.

Synopsis : “Sans hésiter, Diane a accepté de porter l’enfant de Thomas et Jacques, ses meilleurs amis. C’est dans
ces circonstances, pas vraiment idéales, qu’elle tombe amoureuse de Fabrizio.

“Une Part d’Ombre”

A noter qu’en cette année 2017, durant laquelle la “Fédération Wallonie-Bruxelles” célèbre le 50ème anniversaire du cinéma belge francophone, pas moins de 80 films belges francophones seront projetés dans le cadre du “FIFF”.

… Et, notamment, le mardi 03, à 20h30, à l’occasion du “Gala de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la RTBF”, c’est une fiction d’un réalisateur bruxellois, Samuel Tilman“Une Part d’Ombre”, également avec Fabrizio Rongione, ici, aux côtés de Natacha Reignier, “Prix d’interprétation féminine” 1998 (avec Elodie Bouchez) et “César du meilleur espoir féminin” 1999, pour “La Vie rêvée des Anges” d’Erick Zonca.

Soulignons que la plupart des films projetés lors des Galas, le sont dans plusieurs salles. Ainsi, pour le “Gala d’Ouverture”, “Jeune Femme” sera à l’affiche du “Théâtre Royal” et au “Caméo 1”, sur invitations, mais également, pour tous, au “Palais des Congrès” et à l’ “Acinapolis”. De même pour le “Gala de Clôture”, “Diane a les épaules” sera projeté dans les quatre même salles. Quant à “Une Part d’Ombre”, film retenu pour le “Gala de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la RTBF” , il sera présenté, sur invitations, au “Théâtre Royal”, et, pour tous, au “Palais des Congrès”.

Pour les horaires précis et la programmation complète, naviguez sur www.fiff.be/films, un programme “papier” étant gracieusement distribué sous le chapiteau, Place d’Armes, et à l’entrée des différents lieux de projections.

Sous le Chapiteau, le “FIFF Campus”

A noter qu’en partenariat avec la “SABAM”, le “FIFF” permet aux Bruxellois de faire la fête à Namur, durant les nuits des vendredis 29 au samedi 30 septembre et du vendredi 06 au samedi 07 octobre, ainsi que du dimanche 1er au lundi 02 octobre, des navettes étant prévues entre les deux capitales, avec un départ à 01h, de l’arrêt “TEC” de la rue Julie Billiard, à proximité immédiate du “Théâtre Royal”, du “Palais des Congrès” et du “Chapiteau”, où chacun peut se retrouver après les différentes projections, des animations musicales étant prévues. Quant à l’arrivée des navettes, à Bruxelles, elle est prévue à la Gare du Midi, les réservations préalables étant indispensables, via l’adresse transports@fiff.be.

Evoquant Bruxelles, notons que comme à Liège et à Mons, le “FIFF” a prévu différentes décentralisations. Ainsi le film d’ouverture, “Jeune Femme” sera programmé le jeudi 05, à Bruxelles, à 20h, à “Bozar”, le dimanche 01, à Liège, à 20h15, au “Sauvenière”, et le lundi 02, à Mons, à 20h, au “Plaza Art”. “Petit Paysan” (Hubert Charuel/Fra./2017/90′) sera, quant lui, projeté à Liège, dans deux salles des “Grignoux”, le mercredi 04, à 19h30, au “Sauvenière” et le jeudi 05, à 20h, au “Churchill”. Pour “Lumière ! L’Aventure commence” (Thierry Frémaux/Fra./2017/90′), il sera au programme, le lundi 02, à 19h, à Bruxelles, au “Cinéma Galeries”, ainsi qu’à 19h30, à Liège, au “Sauvenière”. Enfin, “Les Bienheureux”  (Sofia Djama/Fra./2017/102′) sera à l’affiche, à Bruxelles, le mardi 03, à 20h, à “Bozar”.

“Le petit Voleur”

Retour à Namur, pour une rencontre publique exceptionnelle – à l’occasion du 15ème “Coup de Coeur du FIFF”, ce samedi 30, à 14h, au “Théâtre Royal” – avec Nicolas Duvauchelle, lauréat du “Valois du meilleur acteur”, au “Festival du Film francophone d’Angoulème”, en 2015.

Figurant dans “Toto le Héros” (Jaco Van Dormael/Fra.-Bel.-All./  1991/91’/“César du meilleur Film étranger”, en 1992), Nicolas Duvauchelle, qui n’a alors que onze ans, est loin d’imaginer la carrière cinématographique à laquelle il est destiné. Pourtant, en 1998, il est repéré par un directeur de casting lors d’un entraînement dans son club de boxe thaïlandaise, décrochant alors le rôle principal dans “Le petit Voleur” (Erick Zonca/Fra./1999/65′), les portes du cinéma s’ouvrant à lui, jouant ensuite aux côtés, entre autres, de Laura SmetEmilie Dequenne, Catherine Deneuve et Michel Blanc, le “Coup de Coeur” du 32ème “FIFF” ayant été l’un des interprètes de “Mariage à Mendoza” (Edouard Deluc/Fra.-Bel.-Arg./2012/94′), présenté en clôture de l’édition 2012 du “FIFF”.

Nicole Gillet & Jean-Louis Close
(c) Laszlo Arany

Si nous reviendrons, bien sûr, sur la programmation, à Namur, de la présente édition du “FIFF”, soulignons qu’à l’occasion de la conférence de presse, aux côtés de Jean-Louis Close, le Président-Fondateur du Festival namurois, Nicole Gillet, la dynamique Déléguée générale, tint à rappeler les quatre objectifs du “FIFF”:

  • Explorer des univers cinématographiques 
  • Eduquer au cinéma et par le cinéma
  • Encourager et soutenir la création cinématographique
  • Fêter le cinéma

Dans ce but, elle souligna l’importance du “FIFF”-Campus qui attend quelques 8.000 élèves et étudiants de nombreuses écoles primaires et secondaires, qui, après différentes projections adaptées à leur âge, vivront intensément des ateliers techniques, ainsi que des animations citoyennes, le “FIFF” mettant un point d’honneur à valoriser la diversité et la richesse du cinéma francophone auprès des enfants et des jeunes.

Benoît Poelvoorde parmi les “Croqu’Noires”

… Et, puique nous évoquions le sens de la fête du cinéma, depuis quelques années, le “FIFF” vous offre, ce samedi 30, à 12h, son traditionnel apéro, en présence des membres des différents jurys, ainsi que de différentes équipes des films en compétitions, l’ambiance jazzy, chaleureuse et conviviale, étant assurée, dans les “Jardins du Maïeur” à l’arrière de l’Hôtel de Ville de Namur, par les “Croqu’Noires”.

Alors, dans l’obscurité des salles  et/ou autour d’un verre, rendez-vous à Namur, à l’occasion du 32ème “FIFF” – devenu, également, un important lieu de rencontre pour tous les professionnels du cinéma de la francophonie – du vendredi 29 septembre au vendredi 06 octobre.

Prix des “FIFF Pass”: l’hebdomadaire (offrant un accès gratuit à deux Musées de la Province de Namur: “Félicien Rops” et “Arts anciens du Namurois”): 35€ (étudiants, demandeurs d’emploi, professeurs et séniors: 30€), ainsi que le quotidien: 08€ (“article 27”: 1€25). Entre 15h et 20h, accès gratuit pour les jeunes de 15 à 20 ans, sur présentation d’un bracelet à retirer sous le chapiteau, sur le stand de “Solidaris”, l’un des précieux collaborateurs du “FIFF”. Prix pour une heure de courts métrages, en réalité virtuelle, à la “Galerie du Beffroi”: 8€.

Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre avis nous intéresse!

Avis