1,5 million d’euros pour financer 19 projets propreté innovants

La Région consacre 1,5 million d’euros pour
financer 19 projets propreté innovants

Le 11 mai dernier, la Secrétaire d’État en charge de la Propreté publique à la Région de Bruxelles-Capitale, Fadila Laanan, lançait un appel à projets innovants à destination des communes. Son objectif : financer des initiatives communales ayant pour but d’améliorer la propreté dans les zones critiques. Le jury a analysé les différents dossiers. 1,5 million d’euros seront consacrés à la mise en œuvre de 19 projets répartis sur 15 communes.

L’Agence Bruxelles-Propreté finance ce montant à hauteur d’un million d’euros. Les 500.000 euros restants proviennent de Fost Plus, l’organisme agréé pour la gestion des déchets d’emballages ménagers sur le territoire belge, dans le cadre d’un vaste programme visant une lutte intégrée contre les déchets sauvages, qui est la mise en œuvre de la convention signée en 2016 entre la Région de Bruxelles-Capitale, Fost Plus, Comeos et Fevia.

Les communes étaient invitées à sortir des carcans habituels, en proposant des projets novateurs, limités à une zone critique, en association avec le tissu socio-associatif (écoles, commerçants, riverains, maisons de quartier, etc.), tout en veillant au caractère reproductible de leur action.

Les projets retenus permettront de s’attaquer à des problématiques très concrètes comme les jets de mégots en rue, les déjections canines, les tags ou encore les dépôts clandestins.

Les communes étaient tenues de proposer des solutions globales pour les zones sélectionnées qui s’articulent autour de différents axes. S’il est difficile de résumer l’ensemble des projets sélectionnés, parmi ceux-ci figurent entre autres la création d’une œuvre d’art avec des canettes ramassées en rue (technique du up-cycling), le placement de toilettes sèches, l’installation de cendriers enterrés, l’installation de valves mégots à choix multiples, la décoration de bornes électriques ou de volets de commerçants par des graffeurs, l’habillage ludique de corbeilles publiques, la sensibilisation de riverains à l’utilisation de Fix My Street et à l’écocitoyenneté, l’acquisition de corbeilles connectées, la décoration de miroirs d’arbres par les habitants avec des matériaux recyclés, l’acquisition de caméras intelligentes ou encore la customisation ludique de corbeilles.

« En collaboration avec les communes, nous avons mis en œuvre, ces dernières années, une série de politiques visant à améliorer la propreté à Bruxelles : parcs à conteneurs mobiles, augmentation du nombre de bulles à verre enterrées, conclusion de conventions-cadres entre Région et communes, doublement du subside régional aux communes, recrutement de 300 agents de la propreté publique supplémentaires, etc. Cette initiative vient compléter ces dispositifs afin de nous attaquer plus particulièrement à des zones qui, malgré tous nos efforts, restent problématiques », explique Fadila Laanan.

Les périmètres choisis feront l’objet d’évaluations régulières par l’Agence Bruxelles-Propreté et la commune concernée.

Votre avis nous intéresse!

Avis