14/11/2017 : Journée mondiale du diabète : les femmes et le diabète.

Chaque année, la journée mondiale du diabète du 14 novembre réunit la communauté mondiale du diabète – professionnels de santé, associations de patients, organismes de soins – dans le but d’accroître davantage l’information et la sensibilisation autour du diabète, en poussant les citoyens, mais aussi et surtout les pouvoirs publics, à faire du diabète le centre de toutes les attentions.

Cette année, la campagne soulignera l’importance d’un accès abordable et équitable, aux médicaments et aux technologies essentiels pour toutes les femmes atteintes de diabète ou à risque, à l’éducation et aux informations dont elles ont besoin pour bien gérer leur diabète et renforcer leur capacité à prévenir le diabète de type 2.

De nombreuses manifestations auront lieu dans le cadre de cette journée, parmi lesquelles des séances de sensibilisation organisées dans la plupart des hôpitaux francophones et bruxellois. Les personnes qui le souhaitent pourront y tester leur glycémie, assister à des animations diététiques, encadrées par des professionnels de santé spécialisés.

Vous en trouverez la liste sur le site de l’Association Belge du Diabète asbl (ABD) http://www.diabete-abd.be

Le diabète est considéré comme une épidémie globale.

C’est une des maladies qui progressent le plus dans le monde. Elle touche aujourd’hui 422 millions de personnes de toutes races, situations sociales et âges.

D’ici 2040, 642 millions de personnes seront diabétiques.

Le diabète est la sixième cause de mortalité dans le monde et la sixième cause de mortalité chez les femmes.

Le diabète tue 1 personne toutes les 7 secondes.

Le diabète tue 5 millions de personnes par an.

50% des diabétiques ne savent pas qu’ils le sont.

77% des diabétiques vivent dans des pays à revenu intermédiaire ou faible.

Le diabète est une maladie chronique qui apparaît lorsque le corps ne produit pas

suffisamment d’insuline ou qu’il n’utilise pas correctement l’insuline qu’il produit. Une

concentration sanguine élevée de sucre reste dans le sang et conduit avec le temps à des lésions des organes, du système nerveux et des vaisseaux sanguins.

Il faut aussi savoir que l’on ne guérit pas du diabète mais on peut le contrôler, ou mieux : l’équilibrer.
La personne atteinte doit donc s’impliquer, notamment par une alimentation saine et équilibrée et des activités physiques.

Il existe trois types de diabète :

Le diabète de type 1 (+/- 10 % des cas) survient quand le système immunitaire détruit les cellules produisant l’insuline. Il touche généralement les enfants et les adolescents mais peut apparaitre à tout âge.

Le diabète de type 2 résulte d’une mauvaise utilisation de l’insuline par l’organisme. Il est en augmentation dans le monde mais de simples habitudes de vie saines apparaissent efficaces pour le prévenir ou le retarder. Il concerne 85 % à 90 % des personnes diabétiques

Le diabète gestationnel ou diabète de grossesse chez les femmes enceintes touche une naissance sur sept. Les femmes ayant un diabète gestationnel ont un risque accru de complications pendant la grossesse et l’accouchement. Les enfants peuvent naitre en surpoids, avec des difficultés respiratoires ou un taux de glycémie faible. Le risque, ainsi que celui de la mère, d’avoir un diabète de type 2 à un stade ultérieur de leur vie augmente aussi.

Au regard de toutes ces données, le Lions Clubs International a décidé d’en faire un nouveau cheval de bataille au même titre que ses autres actions internationales, à savoir : la vue, la faim, l’environnement, la faim et le cancer infantile.

Une semaine mondiale de service contre le diabète a été décrétée du 13 au 19 novembre.

Sources :

Association Belge du Diabète http://www.diabete-abd.be

Lions Clubs international http://www.lionsclubs.org/FR/

La Journée mondiale du diabète est aussi sur Facebook : https://www.facebook.com/journeemondialedudiabete/

André Decorte

Votre avis nous intéresse!

Avis